Mal au dos : de l’exercice, oui, mais longtemps

Dernière mise à jour: juin 2012 | 3897 visites
man-rugpijn-170_400_10.jpg

news En cas de mal au dos récurrent, la pratique d’exercices physiques soutenus réduit notablement l’absentéisme au travail. Mais cet effet n’est constaté que sur le long terme.

« Chez les patients lombalgiques chroniques, parmi de multiples traitements proposés, les exercices physiques soutenus améliorent la mobilité et l’endurance musculaire, sans effet démontré sur les douleurs », observe, en préambule, la revue médicale Prescrire. Qui détaille, ensuite, une synthèse de vingt études cliniques, réalisées en Europe et au Canada, afin de comparer l’efficacité d’exercices physiques soutenus par rapport aux soins habituels, en termes de réduction de l’incapacité de travail, et ceci chez des patients atteints de lombalgie chronique non spécifique.

Le critère principal d’évaluation a été l’incapacité de travail au bout de quatre semaines, de six mois et d’un an. « Chez les patients évalués à un mois et à six mois, il n’y a pas eu de différence statistiquement significative entre les deux groupes en termes d’incapacité de travail », indique Prescrire. En revanche, « chez les patients évalués à douze mois, les résultats ont montré un effet tangible des exercices physiques soutenus : l’absentéisme au travail a été réduit d’environ un tiers ». Autrement dit, les patients qui optent pour ce mode de traitement, supervisé par des soignants, doivent se montrer particulièrement persévérants.


publié le : 27/01/2012 , mis à jour le 10/06/2012

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: