Cystite : causes, symptômes et traitements

Dernière mise à jour: février 2018 | 69484 visites
Dans cet article
Cystite : causes, symptômes et traitements

dossier

La cystite est une infection affectant la vessie. Dans le langage courant, elle désigne une infection de la partie inférieure de l'appareil urinaire. Pour des raisons anatomiques, elle affecte bien davantage les femmes. Causes, symptômes et traitements : que faut-il savoir ?

Pourquoi les femmes sont-elles plus touchées ? Car le méat urinaire est très proche de l’anus et plus court que chez l’homme. Les bactéries peuvent plus facilement remonter le long de l’urètre vers la vessie et proliférer dans les urines.

Parmi les bactéries responsables, on retrouve des entérobactéries d’origine digestive : Escherichia coli. On les observe dans 80% des cas. Mais il y a aussi le proteus mirabilis qui favorise les calculs rénaux et également les entérobacter et citrobacter.

Les facteurs de risque

123-vr-pijn-buik-UWI-blaasinf-10-16.jpg
• La cystite peut être liée au fait que la personne ne boit pas suffisamment, ce qui gêne la bonne évacuation des bactéries, qui stagnent alors dans la vessie.

Se retenir pour ne pas aller aux toilettes est un autre facteur de risque majeur.

• Chez la femme, s’essuyer d’arrière vers l’avant après être allée à la selle favorise aussi la cystite en orientant les bactéries vers le méat urinaire.

• Ne pas uriner après les rapports sexuels pour évacuer les bactéries entrées dans l’urètre est un autre élément significatif (pensons à « la cystite de la lune de miel »).

La constipation joue également un rôle non négligeable : la stagnation prolongée de matières fécales dans le rectum est une source permanente d’infection.

• La cystite peut être associée aux menstruations, si les serviettes hygiéniques ou les tampons ne sont pas changés fréquemment.

Les symptômes

123-buik-pijn-darm-9-7.jpg
Dans certains cas, l’infection urinaire n’entraîne aucun symptôme, et ceci est particulièrement vrai chez chez les personnes âgées.

Classiquement, les manifestations se traduisent par des douleurs à la miction et un besoin fréquent d’uriner avec parfois des urines troubles, malodorantes, avec présence de sang. On peut aussi observer une douleur ou une pesanteur dans le bassin avec parfois, surtout chez les enfants, de la fièvre.

Le diagnostic

La cystite est facilement identifiable. Le médecin généraliste plonge une bandelette de contrôle dans un peu d'urine collectée dans un petit pot stérile (à domicile ou sur place). Ce test ultra simple permet un diagnostic rapide. Le médecin peut confirmer par une analyse d'urine en laboratoire.

Chez la femme enceinte, les infections urinaires appellent la plus extrême vigilance, tant pour la santé de la mère que pour le fœtus (risque d'accouchement prématuré).

Les traitements

• En officine, des antiseptiques urinaires en délivrance libre peuvent être utilisés en association avec quelques mesures complémentaires (comme boire abondamment).

• Le médecin peut prescrire des antibiotiques, qui sont efficaces contre la majorité des germes impliqués dans les cystites aiguës.

Les conseils pratiques

123-drinken-drink-water-11-7.jpg
• Boire suffisamment (entre 1 et 1,5 l de liquide par jour).

Ne jamais se retenir d’uriner.

• Effectuez des mictions complètes.

• Une bonne hygiène durant les règles avec miction toutes les deux heures et changement de serviette périodique toutes les quatre heures.

• Une bonne hygiène vulvaire et intime sans produit ni savon qui n’ont pas un pH neutre.

• Effectuer une toilette après la selle. Ne pas s’essuyer de l’arrière vers l’avant.

• Traiter la constipation.

• Uriner immédiatement après les rapports sexuels.

• Eviter les pantalons trop serrés et la lingerie en matière synthétique. Préférer le coton qui limite la transpiration et la multiplication des germes. Eviter les vêtements moulants surtout à l’entre-jambes qui favorisent la macération des bactéries.

• Certains vins blancs, champagnes, plats épicés peuvent modifier le pH des urines et favoriser la prolifération des germes.

• Sous forme liquide ou en comprimés, la cranberry consommée régulièrement (un verre chaque jour, par exemple) permet de diminuer la fixation de certaines bactéries dans les voies urinaires.

• Idéalement retirer le maillot après la baignade pour éviter que les tissus synthétiques occasionnent des macérations.


publié le : 22/02/2018 , mis à jour le 22/02/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci