Grippe intestinale : les symptômes et les traitements

Dernière mise à jour: août 2015 | 8 réactions | 379675 visites
Dans cet article
Grippe intestinale : les symptômes et les traitements

dossier Les norovirus sont la principale cause de gastro-entérite virale, communément appelée la grippe intestinale. Quels sont les symptômes de cette infection, quels conseils de prévention peut-on donner et comment la soigner ?

Ces virus sont particulièrement contagieux et se transmettent à grande vitesse, ce qui explique qu'ils soient à l'origine de micro-épidémies, en particulier dans les endroits où un nombre important de personnes se côtoient (école, crèche, maison de repos, centre de loisirs et de vacances, bateau de croisière...).

Il ne faut pas confondre la grippe intestinale et la grippe saisonnière (virus influenza). Le vaccin antigrippal ne confère d'ailleurs aucune protection contre la gastro-entérite à norovirus.

La transmission du virus

123-bact-mond-voedselverg-ziek-gastro-ent-1701.jpg
Les norovirus sont présents dans les selles et les vomissures des personnes malades. Ils se propagent facilement d’un individu à l’autre.

Les patients infectés par un norovirus sont contagieux à partir du moment où ils commencent à ressentir les symptômes et jusqu'à trois jours au moins après leur rétablissement. Mais ce délai peut aller jusqu'à deux semaines.

La contamination est possible de trois manières.

Par contact direct avec une personne infectée. On parle également de transmission de proche en proche.

Par voie indirecte, c'est-à-dire en touchant un objet souillé (une poignée de porte, un GSM...) et en portant ensuite ses doigts à la bouche.

Par ingestion, en consommant des aliments contaminés. C'est en particulier le cas si l'on a préparé un repas après avoir été en contact avec le virus et sans s'être bien lavé les mains. Lorsque les aliments (crustacés, viande...) étaient déjà porteurs du virus avant leur manipulation, on parlera plutôt d'intoxication alimentaire.

Les conseils


• Une personne qui présente des symptômes de gastro-entérite ne doit en aucun cas toucher la nourriture ou les ustensiles de cuisine et a fortiori préparer les repas, et ceci pendant toute la durée de la maladie et jusqu'à plusieurs jours après sa guérison.

• Il faut désinfecter la planche du WC avec un produit chloré après que le malade a été à selle. Utiliser des gants jetables. Procéder de la même manière avec les interrupteurs, les poignées de porte, les robinets ou la télécommande.

Se laver méticuleusement les mains avec du savon après tout contact avec le patient, après avoir touché un objet qui pourrait avoir été infecté et avant de préparer le repas ou de passer à table.

• Réserver une serviette éponge à l'usage exclusif du patient.

• Munissez-vous de gants jetables si vous devez manipuler le linge de la personne malade, nettoyer du vomi, etc.

Laver les vêtements et les draps de la personne malade séparément et à une température élevée. Ici aussi, utiliser des gants pour manipuler le linge.

Les symptômes

123-p-vr-pijn-buik-170-12.jpg
Les personnes infectées présentent généralement des symptômes dans les vingt-quatre à quarante-huit heures après la contamination, mais cela peut se produire endéans les douze heures.

Quelles sont les manifestations les plus caractéristiques ?

• Nausées et vomissements (qui peuvent être très intenses et brutaux)
• Diarrhée avec des selles liquides plusieurs fois par jour
• Sensation générale de malaise
• Douleurs abdominales
• Parfois de la fièvre
• Perte d’appétit et dégoût pour la nourriture en général ou pour certains aliments
• Vertiges

Dans la plupart des cas, les plaintes s'atténuent puis disparaissent spontanément en deux ou trois jours. Certains groupes sont davantage à risque de symptômes plus intenses et qui durent plus longtemps. C'est en particulier le cas des bébés et des personnes âgées.

Les traitements

vr-drinkt-water-170_400_03.jpg
Il n’existe pas de médicament qui s'attaque directement aux norovirus. C'est à l'organisme qu'il revient de se défendre et de combattre l'infection. Mais des solutions existent pour soulager les symptômes. Selon les cas :

• l'administration d'un antivomitif
• la prise d’un antidiarrhéique, afin aussi de prévenir la déshydratation et l'affaiblissement de l'organisme qu'elle engendre
• un médicament contre la fièvre, de préférence du paracétamol
• des probiotiques pour aider à rétablir la flore intestinale
• des antispasmodiques en cas de crampes intestinales

L'hydratation


Elle est essentielle. L'abondance de selles liquides fait perdre beaucoup d'eau et de sels minéraux.

Il faut boire très fréquemment de l'eau plate en petites quantités : une cuillerée à café pendant la phase de nausées et de vomissements, et ensuite une gorgée lorsque l'état a commencé à s'améliorer.
• L'eau peut être remplacée par du thé léger ou une tisane (de fenouil, notamment), mais il faut éviter le soda, le café ou le lait.
• L'eau de riz agit naturellement pour stopper les épisodes diarrhéiques.
• L’argile verte dissoute dans de l'eau tempérée peut aider.
• Eventuellement un peu de bouillon dégraissé.

Les signes d'une déshydratation :

• des urines très concentrées et des mictions rares
• une forte soif
• de l'apathie
• une sécheresse de la bouche

Une solution de réhydratation orale (SRO) prête à l’emploi (en vente en pharmacie) interviendra utilement, mais il est préférable de se tourner vers un médecin. Cette prise en charge médicale est indispensable si la suspicion de déshydratation concerne un enfant ou une personne âgée.

yoghurt-170_400_10.jpg

L'alimentation


L'essentiel est donc de bien s'hydrater. Si l'appétit manque pendant un jour ou deux, ce n'est pas bien grave. Il est d'ailleurs préférable de ne pas trop solliciter l'estomac et les intestins, déjà fortement perturbés.

Lorsque l'appétit revient.

• Fractionner les repas.
• Commencer par une alimentation légère : du potage sans matière grasse, de la viande blanche, du poisson poché, des pâtes, des légumes cuits à l’eau (carottes, chicons, riz blanc). Du yaourt riche en probiotiques est recommandé. Comme fruit, la banane, puisqu'elle constipe.
• Pendant quelques jours, éviter les jus de fruits, les fruits, les fibres, les crudités, les charcuteries, les céréales, ainsi que les aliments gras et avec de la crème.

Quand faut-il consulter un médecin ?


• Lorsque la fréquence des selles liquides dépasse six fois par jour, durant au moins trois jours consécutifs.

• Quand le patient est un enfant ou une personne âgée et que la diarrhée ou les vomissement durent depuis plus de vingt-quatre heures.

• Si la diarrhée et les vomissements s'intensifient et s'ils sont accompagnés de fièvre ou de vertiges.

• En cas de sang ou de glaires dans les selles et dans les vomissures, de maux de tête violents, de douleurs abdominales intenses, de douleurs à la poitrine et de troubles de la tension artérielle.

• S'il est impossible de garder la moindre quantité de nourriture et surtout de liquide.

• Lorsqu'il y a absence d'urine depuis plus de vingt-quatre heures.


publié le : 18/12/2014 , mis à jour le 08/08/2015

Réactions à "Grippe intestinale : les symptômes et les traitements"

Grippe intestinale : les symptômes et les traitements

par anonyme, 6 juin 2017 à 00:01

surtout, si après avoir eu tous les symptômes de la grippe intestinale, vous avez pris du riz souvent, grande constipation : et surtout n attendez pas huit jours pour agir :trop douloureux ! j'ai mis 3 Heures pour ...accoucher des matières : insupportable

Grippe intestinale : les symptômes et les traitements

par anonyme, 10 novembre 2016 à 09:57

Depuis mardi je souffre d'une grippe intestinal, j'ai des nosée, et je vais à la selle souvent , j'ai des crampe à l'intestin et ballonnement. Le médecin me dit que cela peut durée parfois plus de 3jours .

Grippe intestinale : les symptômes et les traitements

par anonyme, 15 décembre 2015 à 07:25

J'ai attrappé la grippe intestinale,en vacances!Je me suis soigné à l'ail frais dilué dans du potage léger 3 fois par jour...J'ai bu ce que je pouvais.3 jours d'ennuis et c'est reparti.Courage aux grippés!N'oubliez pas l'ail,si vous le supportez.DL.

Grippe intestinale : les symptômes et les traitements

par anonyme, 22 août 2015 à 16:27

cette semaine, a partir de lundi soir jai commencer a avoir des selle liquide verte. presque tout les jours jen nai eu. sauf hier.. et Cette nuit a 3h30 du matin sa la recommencer encore des selle liquides.. verte.. es-ce normal????

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: