Sports d'hiver : comment bien s'alimenter ?

Dernière mise à jour: mars 2014 | 1862 visites
ski-snowb-geel-170.jpg

conseil L'air de la montagne et l'activité sportive exigent de se nourrir correctement, afin de prévenir la fringale et le coup de fatigue.

A quoi faut-il accorder de l'attention, en particulier le matin et à midi ?

Le petit déjeuner


Il s'agit du repas le plus important, qui fournira l'énergie nécessaire pour une bonne partie de la journée. Mangez plus que de coutume, sans pour autant exagérer.

• Thé, café ou lait chaud demi-écrémé.
• Tartines de pain complet avec confiture, charcuteries allégées (jambon maigre, blanc de poulet, dinde…), fromage de montagne (avec modération), fromage à tartiner allégé.
• Jus de fruits.
• Un yaourt.
• Un bol de céréales.
• Un peu de compote, quelques fruits secs et un œuf. Les petits déjeuners gras relèvent davantage du mythe du montagnard que de la stricte nécessité alimentaire.

A midi


Le casse-croûte doit vous requinquer sans pour autant être trop roboratif, car cela pénaliserait les activités sportives de l'après-midi. Si vous avez prévu une demi-journée de repos ou de balade tranquille, le menu peut alors être différent.

• Evitez les classiques de la restauration rapide (hamburger, frites-mayo, quiche, pizza...) et les plats lourds proposés par les restaurants d'altitude (fondue, raclette...).

• Préférez un sandwich fromage-jambon-crudités, un potage de légumes, une salade montagnarde, un plat de charcuterie de montagne avec une salade, des pâtes ou du riz. Terminez le repas par un laitage (yaourt), un fruit (banane, orange) ou une part de tarte.

Attention à l'alcool (fendant, vin chaud, schnaps...), qui perturbe les réflexes et risque de donner une trop grande confiance sur la piste. De plus, l’alcool agit comme un sucre rapide et peut provoquer de l'hypoglycémie. Comme en-cas, il est bon d'emporter un chocolat, une barre de céréales, des fruits secs ou une banane.

L'hydratation


La déshydratation menace, surtout si le soleil est généreux. Il est nécessaire de boire entre 2 et 2,5 l d'eau par jour, en particulier pour éviter les crampes. Le thé, un peu de café, du lait chaud, du potage, des jus de fruits ou un chocolat chaud seront appréciés lors de la pause chalet. Les boissons énergétiques peuvent remplacer un en-cas. Pour l'eau, une gourde isotherme est largement préférable à une bouteille en plastique (qui peut geler ou se déchirer en cas de chute).

La perte de sels minéraux peut être compensée par une alimentation un peu plus salée que d'habitude.


publié le : 04/03/2014 , mis à jour le 03/03/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci