Migraine : les effets de la caféine

Dernière mise à jour: avril 2018 | 80773 visites
Dans cet article
Migraine : les effets de la caféine

dossier Les maux de tête, dont les crises de migraine, peuvent avoir des causes diverses (médicaments, stress, alimentation, hormones, allergies...). La consommation de caféine - le café en tête - en fait partie, si l'on en prend trop ou... trop peu.

Selon les estimations, entre 2 et 10% des hommes et entre 5 et 25% des femmes souffrent périodiquement de crises migraineuses. La migraine touche davantage les jeunes adultes et sa fréquence diminue après l'âge de 50 ans.

123-drank-koffie-bonen-170_07.jpg
Le rôle de la caféine est paradoxal dans l'apparition et l'évolution de la crise de migraine, et plus globalement des maux de tête. Chez certains, il s'agit d'un élément déclencheur, alors que chez d'autres, c'est le fait de ne pas en consommer, ou pas assez, qui constitue un facteur de risque. On trouve de la caféine dans des aliments (chocolat...), des boissons (café, thé, sodas...) et même des médicaments (dont des... antidouleurs).

La plupart des gens peuvent boire plusieurs tasses de café par jour sans éprouver le moindre problème. Au contraire, cela donne un coup de dynamisme et d'énergie. Mais une partie des consommateurs se plaindra de maux de tête qui peuvent être accompagnés d'irritabilité, de troubles du sommeil, d'apathie, de fatigue, d'une sensation de malaise.

La bonne dose de caféine

On parle évidemment ici de moyenne, puisque chaque individu peut réagir différemment.

Un adulte en bonne santé peut consommer sans problème 400 mg de caféine par jour (quatre ou cinq tasses de café). A partir de 500 à 600 mg (cinq à sept tasses), on note une élévation du risque de souffrir de maux de tête, d’insomnie, de douleurs gastro-intestinales, d’irritabilité et de nervosité.

Ceci étant, ces troubles peuvent se manifester dès 100 mg de caféine par jour ou être totalement absents bien au-delà des 600 mg.

Produit

Mg de caféine (par 100 ml ou par 100 g)

Portion (tasse ou verre en ml)

Mg de caféine par portion

Café filtre

70

125

85

Expresso

130

50

65

Décaféiné

2,5

125

3

Thé

30

125

40

Thé glacé

9

180

16

Cola

10

180

18

Boisson énergisante

30

250

80

Shot énergétique

135

60

80

Lait chocolaté

2

180

4

Chocolat fondant

40

100 g (bâton)

40

Chocolat au lait

20

100 g (bâton)

20

Des antidouleurs prescrits dans le traitement de la migraine et le soulagement des maux de tête contiennent 50 à 100 mg de caféine par comprimé, soit l’équivalent d’une tasse de café.

Le phénomène de sevrage

man-hoofdpijn-170.jpg
Il concerne ces personnes qui boivent habituellement du café (ou une boisson contenant de la caféine) et qui arrêtent brutalement d'en consommer, par exemple le week-end ou en vacances.

Le phénomène se traduit par des céphalées, de la fatigue, de l'irritabilité, des troubles du sommeil ou encore un tremblement des mains. Au début, ces signes sont mis sur le compte de la fatigue, du besoin de récupérer. Mais en fait, ils sont imputables à un véritable état de manque.

Les maux de tête - tenaces - apparaissent quelques heures après la dernière prise de caféine, avec un pic après un ou deux jours.

Logiquement, le risque est plus élevé chez les personnes qui consomment de grandes quantités de caféine, mais il peut affecter des consommateurs (très) modérés.

Quelle solution ?

Le seul moyen consiste à éliminer la caféine, sous quelle que forme que ce soit. Au début du sevrage, les maux de tête et les inconforts peuvent être très intenses. Il est essentiel de tenir le coup.

• Allez-y progressivement : il ne faut pas forcément arrêter brutalement la caféine.

• Pour soulager les maux de tête, prendre du paracétamol ou de l'ibuprofène.

• Après la période de sevrage, et si vous souhaitez absolument reprendre de la caféine (café, thé, chocolat...), il faut être conscient que les choses risquent de basculer à nouveau. Une tasse de café, pourquoi pas, mais croire que l'on peut reprendre sans risque sa consommation d'antan, certainement pas.


publié le : 19/04/2018 , mis à jour le 19/04/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci