Relations sexuelles : d'où viennent ces pertes de sang ?

Dernière mise à jour: janvier 2019 | 193298 visites
123-koppel-slapen-bed-psych-170-01.jpg

conseil De nombreuses femmes perdent du sang après un rapport sexuel. On parle alors de saignement post-coïtal. A quoi est-ce dû ? Quand faut-il consulter un médecin ?

L'écoulement peut survenir immédiatement ou quelques heures après la relation. Il peut s'agir de quelques gouttes ou de quantités beaucoup plus abondantes, davantage même que lors des règles. Ces saignements peuvent être accompagnés de douleurs pendant la pénétration.

Les causes

Elles sont diverses.

• une inflammation du col de l'utérus liée à une maladie sexuellement transmissible (MST), dont la chlamydiose
• un polype au col de l'utérus
• des altérations cellulaires du col (qui pourraient évoquer une atteinte précancéreuse)
• le cancer du col
• l'ectropion du col utérin, c'est-à-dire lorsque la muqueuse interne se retrouve sur la partie externe (cela peut arriver lors de l'accouchement, par exemple), et qu'elle subit alors les agressions acides de la flore vaginale
• une fragilisation de la muqueuse du vagin liée à la sécheresse vaginale (ménopause), au stress ou aux contraceptifs hormonaux
• une atrophie génitale (ménopause)
• une opération du vagin
• une mauvaise lubrification vaginale

Il est nécessaire de consulter un médecin si ces pertes deviennent régulières. Des examens spécifiques (frottis, dépistage d'une MST...) permettront d'adapter le traitement. Un gel lubrifiant ou un changement de pilule peuvent suffire.


publié le : 01/01/2019 , mis à jour le 09/01/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci