Heure d'hiver : attention aux accidents !

Dernière mise à jour: octobre 2017 | 7327 visites
123-winteruur-9-16.jpg

conseil Nous passons cette nuit à l'heure d'hiver : à 3 h, il ne sera en fait que 2 h. Parmi les conséquences méconnues de ce changement, on observe une réelle augmentation du risque d'accident de la circulation.

Le changement d'heure intervient deux fois par an, au printemps et à l'automne. Les dates ont été fixées par la commission européenne et sont connues jusqu'en 2027. Le changement d'heure s'effectue toujours dans la nuit du samedi au dimanche.

Les détracteurs du changement d'heure mettent en avant des effets néfastes sur la santé, avec en particulier des troubles du sommeil et de l'humeur, de la fatigue, des problèmes de concentration, une perte d'appétit, des vertiges, des nausées et des maux de tête, ainsi que des difficultés spécifiques aux bébés et à certains animaux (comme les vaches laitières, en raison du décalage de la traite). La situation revient généralement assez vite à la normale, mais des problèmes peuvent perdurer chez des personnes particulièrement sensibles.

Et certaines études indiquent que pendant quelques semaines après le passage à l'heure d'hiver, on enregistre une augmentation des accidents de la circulation, affectant surtout les piétons et les cyclistes. Ceci n'est pas lié au changement d'heure proprement dit, mais au fait que l'obscurité survient de plus en plus tôt au fil des jours, compliquant ainsi la visibilité en rue ou sur la route. Il est donc nécessaire de redoubler de prudence et de s'équiper le cas échéant de manière sécurisée (brassard fluo, autocollant réfléchissant...).


publié le : 28/10/2017 , mis à jour le 27/10/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci