Que faire contre la cystite ?

Dernière mise à jour: mars 2018 | 7099 visites
123-buik-pijn-armstoel-170-12.jpg

conseil Que peut-on faire pour prévenir la cystite, cette inflammation de la vessie causée par une infection bactérienne, et qui touche une très forte proportion de femmes ?

Voici des solutions naturelles, à respecter au quotidien, qui limiteront beaucoup les risques.


Bien s'hydrater

Boire à suffisance, mais pas en excès. Une bonne hydratation permet de vider régulièrement la vessie, et dans le même temps d'éliminer les germes. Ceux-ci, lorsqu'ils stagnent dans la vessie, risquent d'adhérer aux parois, de s'y multiplier et de déclencher une infection.

Dans ce contexte, il est important de ne pas se retenir d'uriner. Lorsque les urines sont claires et que les mictions se produisent toutes les trois ou quatre heures, c'est que tout est normal. La miction se fera autant que possible d'un seul jet, sans pause (pour une évacuation rapide et complète des bactéries).

Le jus de canneberge

Un verre de jus de canneberge par jour agirait favorablement contre les récidives de cystite.

L'hygiène intime

Lors des règles, il faut changer son tampon ou sa serviette hygiénique au moins toutes les quatre heures.

En toutes circonstances, la toilette intime doit se dérouler matin et soir, et à l'eau claire et tiède, ou avec des produits extrêmement doux. L'utilisation de savon ou de produit parfumé risque de perturber la flore vaginale. Il est préférable de procéder à la main, et toujours par un mouvement de l'avant (vagin) vers l'arrière (anus). Ce mouvement est aussi recommandé lors du passage aux toilettes (papier). Le principe consiste à éviter que les bactéries intestinales entrent en contact avec l'urètre, et de là remontent vers la vessie.

Après chaque rapport sexuel, il faut essayer d'uriner (les hommes aussi), et en tout cas toujours rincer les parties intimes.

L'homéopathie

Pour éviter les récidives, un traitement homéopathique classique consiste à prendre 6 granules de Colibacillinum 7 CH à raison d'une fois par semaine, et ce durant trois à six mois.

La tisane d'ortie

Certains aliments (fruits et légumes) aux pouvoirs diurétiques sont recommandés (raisin, poireau...). Parmi les plantes diurétiques, citons l'ortie et l'orthosiphon. Utilisez-les en tisane à raison de deux ou trois tasses par jour.

Source: Barbara Simon
publié le : 25/02/2018 , mis à jour le 14/03/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci