Les problèmes d’argent : une vraie cause de douleurs physiques

Dernière mise à jour: mai 2016 | 6185 visites
123-depress-pijn-psy-moe-4-25.jpg

news Question étonnante : l’insécurité économique et financière peut-elle se traduire par de réelles douleurs physiques ? Il semble bien que ce soit le cas.

Le lien est surprenant, mais il a été vérifié par l’analyse d’une série d’études dont les résultats ont été croisés par une équipe américaine (université de Virginie). Au total, ce sont plusieurs dizaines de milliers de personnes qui ont participé à ces recherches, réalisées soit par questionnaire, soit en laboratoire, soit en consultant des bases de données officielles. On observe deux choses.

• L’insécurité économique constitue un facteur de risque de douleurs physiques et réduit le seuil de tolérance à la douleur.
• Les personnes dans une situation financière difficile consomment beaucoup plus d’antidouleurs.

Cette corrélation est constatée en cas d’insécurité financière personnelle (chômage, en particulier) et dans un contexte plus général d’insécurité économique (pays en crise, par exemple), qu’elle soit actuelle ou qu’on la craigne pour l’avenir. L’impact renvoie au stress et à l’anxiété, avec des effets néfastes que renforce le sentiment de perte de contrôle. Ces effets psychologiques se traduisent par des manifestations physiques, en l’occurrence la douleur.

Les auteurs soulignent que leurs travaux montrent qu’il s’agit d’une association « solide ». Et ils concluent par cette formule : « L’insécurité économique fait mal, littéralement ». Des techniques de gestion du stress peuvent-elles permettre d’atténuer ces effets ? C’est une piste…

Source: Psychological Science (http://pss.sagepub.com)
publié le : 10/05/2016 , mis à jour le 09/05/2016

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: