Arrêter de fumer : les oméga-3 peuvent-ils vous aider ?

Dernière mise à jour: juin 2016 | 4490 visites
123-sigaret-smoken-stop-6-6 (2).jpg

news Des apports élevés en oméga-3, en particulier ceux fournis par le poisson, pourraient-ils aider les fumeurs à réussir leur sevrage ? C’est bien possible…

Tout ce qui peut contribuer à arrêter la cigarette est bon à prendre, et en tout cas ces pistes doivent être explorées. C’est dans ce contexte qu’une équipe canadienne (université de Toronto) a comparé les apports alimentaires en oméga-3 entre des fumeurs et des non-fumeurs, âgés de 18 à 75 ans, ainsi que les taux sanguins de ces acides gras polyinsaturés fournis en grandes quantités par les poissons gras (saumon, hareng, sardine, anchois, thon…). Les habitudes de vie et le comportement alimentaire global ont été pris en considération.

Le résultat montre clairement que les non-fumeurs déclarent consommer beaucoup plus d’oméga-3 que les fumeurs, et les analyses sanguines le confirment, en particulier pour les oméga-3 DHA et EPA, caractéristiques des poissons gras (et des microalgues, on les oublie souvent). Le Dr Claire Lewandowski (Journal international de médecine) commente : « Les fumeurs présentent donc des taux inférieurs de DHA et d’EPA, deux oméga-3 essentiels dans le fonctionnement du cerveau, qui interagissent très probablement avec l’apparition d’une dépendance à la nicotine ». D’ailleurs, « les auteurs n’hésitent pas à avancer que la consommation d’oméga-3 peut être efficace dans la prévention du tabagisme et même le sevrage ». Toutefois, des études scientifiques supplémentaires sont nécessaires pour le confirmer.

Dès à présent, et connaissant les bienfaits sur d’autres plans, les faibles consommateurs d’oméga-3 (fumeurs et non-fumeurs…) devraient rectifier le tir.

Source: Lipids in Health and Disease (www.springer.com/life+scien)
publié le : 19/06/2016 , mis à jour le 18/06/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci