Otite : quel traitement ?

Dernière mise à jour: août 2016 | 5580 visites
123-otitis-hoor-pijn-8-1.jpg

news L’otite moyenne aiguë est une infection très fréquente chez l’enfant, mais elle n’épargne pas les adultes. Quelle attitude faut-il adopter face à ses symptômes ?

Cette inflammation de l’oreille moyenne est presque toujours associée à une infection virale des voies respiratoires supérieures. Comme l’explique la revue médicale Prescrire, son évolution est en général rapidement et spontanément favorable. Parfois, une perforation du tympan survient, et cicatrise dans la plupart des cas en moins de deux semaines. La fièvre et la douleur (le symptôme caractéristique) sont soulagées avec du paracétamol.

Concernant les antibiotiques, Prescrire recommande d’attendre 48 à 72 heures avant de les administrer chez l’enfant de plus de 2 ans et chez l’adulte en bonne santé générale. Une évaluation interviendra après ce délai afin de déterminer leur nécessité. Cette stratégie d’attente réduit fortement l’utilisation des antibiotiques, et contribue à lutter contre le phénomène de résistance bactérienne, un très gros problème de santé publique. Le fait de patienter un peu n’augmente pas le risque de méningite ou de mastoïdite, des complications rares mais graves de l’otite moyenne aiguë.

Dans certaines situations, un traitement antibiotique (amoxicilline) semble justifié d’emblée, notamment en cas de risque accru de complication infectieuse chez le nourrisson de moins de 2 mois, d’intensité majeure des symptômes et lorsque l’examen du patient évoque une infection grave. Les antibiotiques sont aussi justifiés en l’absence d’évolution spontanée favorable après quelques jours. La persistance pendant plus d’une semaine de la douleur et/ou de la fièvre, et/ou un doute sérieux concernant l’état d’un enfant, justifient un nouvel avis médical.


publié le : 17/08/2016 , mis à jour le 16/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci