Que pouvez-vous faire contre les acariens ?

Dernière mise à jour: octobre 2018 | 10174 visites
123-slapen-bed-dromen-droom-5-23.jpg

conseil La façon la plus efficace de traiter une allergie aux acariens est de limiter le nombre d'acariens dans la maison, mais surtout dans la chambre à coucher. C'est toutefois plus facile à dire qu'à faire.

Le facteur critique, voire le plus difficile à maîtriser, dans la lutte contre les acariens est l'humidité. L'humidité ambiante relative dans l'habitation, et surtout dans la chambre à coucher, doit être suffisamment basse. Une humidité relative de 40 - 60% est optimale. Lorsqu'elle atteint plus de 70%, l'habitation est bien trop humide alors qu'un taux d'humidité inférieur à 30% la rendra trop sèche.

Parmi d'autres mesures anti-acariens, retenons la chasse à la poussière. Comment ? Meubles adaptés, literie et linge de lit spécifiques, et nettoyage minutieux. La chambre à coucher mérite toute votre attention car vous y passez beaucoup de temps. Il est cependant quasiment impossible d'éliminer toute présence d'acariens dans l'habitation.

La literie et le linge de lit


La majorité des acariens élit domicile dans notre matelas. On en compterait en moyenne quelque 2 millions par matelas.

Le lit

• un sommier suffisamment aéré (lattes métalliques ou en bois), de préférence pas de ressorts
• évitez les lits munis sous le sommier d'espaces de rangement, de tiroirs, qui sont de véritables nids à poussière
les lits superposés ne sont pas recommandés et si vous ne pouvez pas faire autrement, la personne allergique aux acariens dormira sur la couchette supérieure
un lit à eau est idéal, le mieux étant d'opter pour un revêtement doux et une housse de matelas à eau imperméable

Le matelas

• Préférez un matelas en matière synthétique (par exemple en mousse synthétique, pas de latex) et une housse antiallergique qui recouvre le matelas. Optez pour une matière semi-perméable.
• Si le matelas a déjà servi, la pose d'une housse antiallergique ne permettra pas d'éviter les acariens, mais elle devrait retenir de nombreux allergènes. Il est conseillé de taper vigoureusement le matelas à l'extérieur (balai) et de le faire aérer en plein soleil.
• Le mieux est bien entendu d'acheter un matelas neuf et de le protéger immédiatement avec une housse antiallergique. Placez au-dessus du matelas un protège-matelas en molleton que vous laverez à au moins 60 °C. Il conviendra de le laver tous les mois.
• Aspirez le matelas une fois par semaine (avec un aspirateur muni d'un filtre à eau ou filtre HEPA).

L'oreiller

• Matières synthétiques. Pas de plumes d'oie ou de duvet.
• A laver au mois 4 fois par an à 60 °C ou à porter au nettoyage à sec pour un lavage à au moins 30 °C. Tapotez-le régulièrement et aérez-le.

Le linge de lit

• Couvre-lit ou couette de préférence en matière synthétique à laver idéalement au moins 3 fois par an à plus de 60 °C (de préférence à 90 °C) en dacron, dralon, acrylique, etc. Pas de duvets (naturels). Ou alors nettoyage à sec suivi d'un lavage à 30 °C.
• Lavez tous les draps et linge de lit toutes les semaines à minimum 60 °C.
Laissez le lit ouvert durant toute la journée afin de bien l'aérer. La transpiration et l'humidité corporelles accumulées pendant la nuit pourront ainsi s'évaporer. N'oubliez pas que la lumière du jour (le soleil) peut ainsi atteindre le matelas et le sécher.

Les housses

Placez une housse spéciale anti-acariens qui laisse passer l'air et l'humidité mais qui retient les acariens. Une telle housse n'exempte pas de prendre d'autres mesures anti-acariens.

Il existe des dispositifs de piégeage naturels et cliniquement prouvé destinés à extraire et éliminer les acariens allergisants se trouvant au sein des matelas, des fauteuils et de toutes les pièces matelassées dans lesquelles ils vivent. Ils se composent d’une solution qui attire les acariens dans un textile placé sur le matelas, en reproduisant leur propre mode de communication (phéromones). Les acariens sont ensuite éliminés à la machine à 60 °C.

La chambre à coucher


• Misez sur une humidité relative de la chambre inférieure à 60%. C'est tout à fait possible en ventilant la chambre et en aérant la pièce le matin et le soir durant au moins 15 minutes. Ne placez pas d'humidificateur d'air et si les pièces sont attenantes, fermez la porte qui donne sur la salle de bains.

Lorsqu'il fait froid et humide, il peut être nécessaire de chauffer la chambre. L'humidité sera dans ce cas absorbée par l'air chaud et éliminée lors de l'aération.

Comme revêtement de sol, préférez des matériaux facilement lavables à l'eau (laminé, parquet, vinyle, liège, carrelage, etc.). Evitez la moquette et les tapis et carpettes. Pour les murs et les meubles, préférez des matières lisses, faciles à entretenir (peinture à l'eau, papier peint lavable, etc.).

• Placez la garde-robe si possible hors de la chambre. Si ce n'est pas possible, utilisez ces meubles comme espace de rangement pour des objets et vêtements dont vous n'avez pas souvent besoin. Vous éviterez ainsi de devoir ouvrir régulièrement les portes (placez-y par exemple en hiver vos vêtements d'été et inversement). Des armoires qui se ferment bien offrent une protection efficace contre la poussière.

• Pas de livres, de plantes, de jouets, de peluches dans la chambre. Une peluche sera permise dans une chambre d'enfant à condition qu'elle soit lavable à 60 °C, à moins de la placer toutes les semaines, durant 3 heures minimum, au congélateur.

• N'utilisez pas de chaises avec une assise en tissu ou rembourrées.

• Pas de panier à linge dans la chambre à coucher.

Tentures, voilages et rideaux seront en coton ou en matière synthétique. Ils seront lavés tous les 3 mois.

• Evitez les décorations murales.

Habillez-vous et déshabillez-vous ailleurs que dans la chambre. Ne laissez pas traîner de vêtements dans la chambre.

• Nettoyez deux fois par semaine le sol avec un « flipper » (un petit filet qui capture la poussière) avant de passer une serpillière.

• Aspirez la chambre avec un aspirateur muni d'un filtre spécifique ou filtre HEPA qui retient la poussière. Avec un aspirateur classique, les allergènes sont propulsés dans la pièce via l'air expulsé par l'appareil et seront à nouveau en circulation dans l'environnement et inspirés par les occupants.

• Evitez tant que faire se peut les produits très parfumés (ammoniaque, cire, etc.). Dépoussiérer les meubles se fait avec un linge humide (peau de chamois).

Ailleurs dans la maison


• Lors de l'aménagement de votre maison, choisissez de préférence des revêtements de sol que vous pourrez nettoyer à l'eau (vous ne devrez dès lors pas utiliser d'aspirateur). Dépoussiérer se fera le mieux avec un linge humide.

• Optez pour des murs lisses et lavables. Evitez la toile de jute ou le papier peint en fibre de verre. Vinyle et papier peint lavable auront votre préférence.

• Evitez les décorations murales et les posters.

• Passez la serpillière au moins une fois par semaine. Evitez d'aspirer et de balayer. Lorsque vous aspirez, utilisez un aspirateur muni d'un filtre anti-acariens HEPA (High efficiency particulate air). Ce type de filtre retient les acariens et leurs déjections.

• Choisissez de préférence des rideaux en matière synthétique. Lavez vos voilages tous les ans.

• Aérez régulièrement toute la maison. Une aération de la pièce se révèle indispensable après toute activité qui génère de l'humidité : cuisiner, faire tourner la machine à laver ou le lave-vaisselle, prendre un bain...

Luttez contre l'humidité. Traitez les problèmes d'humidité : fuites, infiltration d'eau, etc. Faites attention à la condensation et aux ponts thermiques.

• Faites sécher votre linge à l'extérieur ou veillez à ce que l'évacuation du sèche-linge se fasse vers l'extérieur.

• Les attrape-poussière les plus gloutons sont les appareils électroniques et électriques (TV, hi-fi, ordinateur..., en raison de l'électricité statique), mais aussi les fleurs séchées, les peluches, les fourrures ou peaux de bête, les animaux empaillés, les livres et les plantes d'intérieur.

• Ne fumez pas à l'intérieur.


publié le : 25/10/2018 , mis à jour le 24/10/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci