Maux de tête : quel effet sur la thyroïde ?

Dernière mise à jour: décembre 2016 | 9362 visites
video-migraine-hoofdp-170.png

news Le mal de tête fréquent, et en particulier la migraine, augmenterait le risque de développer une hypothyroïdie.

Ce sont quelque 8.500 adultes qui ont été suivis pendant une vingtaine d’années par une équipe américaine (université de Cincinnati). Leur fonction thyroïdienne a été évaluée tous les trois ans. Avant de démarrer, les participants ne devaient pas avoir souffert d’une maladie de la thyroïde et celle-ci ne devait pas présenter une activité anormale. La fréquence et l’intensité des maux de tête ont été établies par auto-déclaration et/ou par un diagnostic médical. Une propension aux céphalées a été rapportée par 26% du groupe.

Le résultat montre que le risque de souffrir d'hypothyroïdie est 21% plus élevé chez ceux qui sont régulièrement accablés par des maux de tête, et 41% lorsqu’il s’agit de migraine. Les chercheurs ne fournissent pas d’explication à cette association. Ils indiquent néanmoins que les personnes qui se plaignent de maux de tête chroniques devraient bénéficier d’un suivi attentif de leur fonction thyroïdienne.

Voir aussi l'article : Hypothyroïdie : causes, symptômes et traitement

Source: Headache (www.headachejournal.org/vie)
publié le : 09/12/2016 , mis à jour le 08/12/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci