Rhumatismes : quelle est l'influence de la météo ?

Dernière mise à jour: décembre 2016 | 8435 visites
123-man-ouder-pijn-elleboog-reuma-10-16.jpg

conseil Les rhumatismes ne sont pas causées par le froid ou l’humidité. On les retrouve dans le monde entier, du grand nord aux zones tropicales. Certaines maladies rhumatismales surviennent plus souvent dans les pays froids, mais d’autres sont enregistrées en plus grand nombre dans les pays chauds. Elles ont plus à voir avec des facteurs génétiques et le mode de vie qu’avec la température de l’air et l’humidité.

De nombreux patients atteints de rhumatismes se plaignent pourtant d’une douleur accrue quand le temps devient froid, humide ou orageux. Ils seraient soulagés en cas de chaleur. Ils seraient même en mesure de prédire le temps qu’il fera ! Certains sites météorologiques publient des prévisions spéciales pour les personnes souffrant de rhumatismes. Mais en réalité, il n’existe à ce jour aucune preuve scientifique déterminante d’un effet de la météo sur le rhumatisme lui-même. Les variations météorologiques et les symptômes articulaires peuvent aussi coïncider par hasard.

Une recherche récente de l’université d’Utrecht a par exemple montré que la température, le soleil ou les précipitations exercent une influence infime sur la douleur et la fatigue associées à la fibromyalgie. Les changements de temps ont montré dans seulement 10% des analyses un petit effet sur la douleur et la fatigue. Dans 20% des cas, les chercheurs ont trouvé des petites différences entre les réactions des patients à la pression atmosphérique. Selon les chercheurs, il y a plus de preuves que le temps n’exerce pas d’influence sur la fibromyalgie que le contraire.

Mais de nombreuses autres recherches ont montré que la grande majorité des patients atteints de maladies rhumatismales ressentent une influence du temps.

Le temps froid. Diverses recherches montrent que les symptômes de l’arthrite s'aggravent par temps froid ou en cas de chute soudaine de température. Cela peut être lié à une circulation sanguine moins rapide à cause du froid. Ou au fait que certains tissus ou fluides des articulations se contractent avec le froid, ce qui peut provoquer une pression supplémentaire.
Une autre explication possible est qu’on bouge beaucoup moins dans le froid et que les symptômes s’aggravent.

Le temps chaud. De nombreux patients atteints de polyarthrite présentent moins de symptômes quand ils séjournent dans un pays chaud. Une explication possible à cela est que la chaleur favorise une bonne circulation sanguine. Une autre explication est que durant un séjour dans un pays chaud et ensoleillé, on est plus détendu, sans tâches domestiques à accomplir, on peut nager dans l’eau chaude…, autant de facteurs qui peuvent avoir un effet indirect positif sur les symptômes. À l’inverse, la chaleur peut avoir un effet négatif si elle est accompagnée d’un taux d’humidité élevé (par exemple sous les tropiques) et/ou d’une transpiration abondante.

Le temps humide. Certains patients souffrent surtout en cas d’humidité. Cela peut être lié au le fait que les os et les muscles ont une densité différente selon le taux d’humidité.

La pression atmosphérique. Chez certains patients, les symptômes s’aggravent quand la pression atmosphérique chute, tandis que chez d’autres, ils s’aggravent quand elle augmente. Il n’y a pas ici non plus de consensus scientifique, mais ces variations peuvent également s’expliquer par les changements de pression subis par les tissus et les liquides des articulations.

On ne peut donc pas affirmer que certains phénomènes ou variations météorologiques ont un effet négatif ou positif sur l'atteinte rhumatismale proprement dite. Si impact il y a sur les symptômes, il est en tout cas très limité et temporaire et il varie d’une personne à l’autre, ce qui ne permet pas de tirer des conclusions générales. Aller vivre dans un pays chaud n’est en tout cas pas « la » solution universelle.


publié le : 03/12/2016 , mis à jour le 02/12/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci