Perte auditive : une carence en fer ?

Dernière mise à jour: mars 2017 | 5970 visites
123-vr-horen-oor-doof-zeggen-170_09.jpg

news Dans certains cas, la perte d’audition peut-elle être associée à une anémie liée à un manque de fer (anémie ferriprive) ? En tout cas, il semblerait que ce soit un facteur de risque.

Cette relation n’est pas systématique évidemment, mais cette équipe américaine (université de Pennsylvanie) est la première à mettre en évidence une passerelle entre les difficultés d’audition et des apports insuffisants en fer. L’analyse a concerné quelque 300.000 adultes, autant d’hommes que de femmes, âgés de 21 à 90 ans (moyenne de 50 ans). Tous les types de perte auditive ont été pris en considération (oreille externe, moyenne ou interne) et ces cas ont été croisés avec le statut en fer (taux de ferritine sérique).

Il s’avère que les personnes présentant des concentrations en fer très insuffisantes (se traduisant par une anémie ferriprive) s’exposent à un risque « sensiblement » plus élevé (jusqu’à être doublé) d’être concernées par une déficience auditive. Les spécialistes expliquent que d’autres recherches sont nécessaires pour comprendre les mécanismes de cette association, mais ils ajoutent que ces observations ouvrent des perspectives intéressantes, puisqu’il est possible que la correction de la carence en fer puisse contribuer à améliorer les capacités auditives des patients anémiques, ainsi qu'à prévenir ou à ralentir leur déclin. Et en cas de problèmes auditifs, il peut être utile de rechercher une éventuelle carence en fer...

Source: JAMA Otolaryngology - Head & Neck Surgery (http://jamanetwork.com/jour)
publié le : 07/03/2017 , mis à jour le 06/03/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci