Travailler assis : la limite des 5 heures

Dernière mise à jour: mai 2017 | 4075 visites
hnb-vr-bureau-werk-tel-10-15_.jpg

news Le travail assis, heure après heure, jour après jour, présente des risques pour la santé, et pas seulement en termes de poids : les effets sont multiples et sérieux.

Pendant sept jours, durant les heures de travail, des employés - hommes et femmes âgés de 32 à 48 ans - ont porté un moniteur destiné à enregistrer leur posture et leurs mouvements (assis, debout, marche…). Les uns exerçaient un travail de bureau assis, alors que les autres assuraient une fonction « mobile ». Les données recueillies lors de ce suivi ont été analysées par une équipe britannique (université de Warwick).

Après ajustement pour l’âge, le sexe, les antécédents familiaux de maladie cardiovasculaire, la position hiérarchique ou encore le statut socio-économique, les chercheurs constatent que le temps moyen assis (« temps sédentaire ») est associé de manière particulièrement significative à des paramètres comme l’indice de masse corporelle (IMC), le tour de taille, les triglycérides, le « bon » (HDL) et le « mauvais » (LDL) cholestérol, ainsi qu’au risque cardiaque à 10 ans.

Plus on passe du temps assis, surtout au-delà de cinq heures par jour, plus cela exerce un effet « très préjudiciable ». Les meilleurs résultats santé sont obtenus par les travailleurs qui effectuent plus de 15.000 pas quotidiens et/ou qui passent plus de sept heures debout. Un objectif qui n’est évidemment pas atteignable par tous, mais il est néanmoins possible d’atténuer les conséquences d’un travail sédentaire en prenant des mesures simples, comme le fait de se lever à intervalles réguliers et de marcher pendant quelques minutes.

Voir aussi l'article : Faire de l’exercice au bureau : les dix conseils

Source: International Journal of Obesity (www.nature.com/ijo/index.html)
publié le : 14/05/2017 , mis à jour le 13/05/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
passionSanté.be sur Facebook

pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: