Un verre de vin rouge avant de fumer une cigarette ?

Dernière mise à jour: juin 2017 | 7927 visites
123m-rode-wijn-alcohol-12-6.jpg

news Cette étude doit être considérée avec une très grande prudence : toujours est-il qu'elle suggère que le fait de boire du vin rouge pourrait atténuer certains méfaits du tabac.

L’expérience a été réalisée par une équipe allemande (université de la Sarre) et les résultats sont relayés par le Dr Catherine Watkins (Journal international de médecine). Elle rappelle en préambule que l’association entre l’alcool et le tabac expose à de lourdes conséquences pour la santé, sachant aussi que la consommation modérée et régulière de vin rouge aurait des effets protecteurs sur le plan cardiaque et vasculaire. Hypothèse envisagée par les chercheurs : le vin rouge pourrait-il neutraliser ou atténuer les méfaits de la cigarette sur les vaisseaux sanguins ?

Pour le vérifier, une petite étude « audacieuse » a inclus des volontaires sains non fumeurs, auxquels le protocole suivant a été proposé : fumer trois cigarettes, avec chez certains l’ingestion préalable d’une rasade de bon vin rouge (du saint-émilion). « Une batterie de tests biologiques sophistiqués a été réalisée avant et après l’exposition à la cigarette seule ou à la combinaison cigarette - vin », poursuit le Dr Watkins. Tous ces biomarqueurs couvrent globalement les lésions de l’endothélium (la paroi interne des vaisseaux sanguins), l’inflammation et le vieillissement cellulaire. Comme attendu, la cigarette a induit des désordres biologiques immédiats… « nettement atténués » par la consommation de vin.

Que dit le Dr Watkins ? « Cette étude troublante confirme la toxicité vasculaire aiguë du tabac, trois cigarettes suffisant à déchaîner les éléments qui menacent l’endothélium, et induisent l’inflammation et le vieillissement cellulaire. De manière inattendue, une bonne rasade de vin atténue cet orage biologique. Des résultats à confirmer tant ils ont de quoi surprendre, et dans l’attente, il ne saurait être question d’appliquer le protocole utilisé dans cette étude, un protocole expérimental et sujet à caution pour diverses raisons, et pas seulement scientifiques ! ».

Source: The American Journal of Medicine (www.amjmed.com)
publié le : 21/06/2017 , mis à jour le 20/06/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: