Dormir à deux : êtes-vous faits l’un pour l’autre ?

Dernière mise à jour: juin 2017 | 10802 visites
123-p-koppel-bed-geluk-170-11.jpg

news Environ la moitié des adultes dorment en couple. Beaucoup apprécient, d’autres (bien) moins. En fait, nous ne sommes pas tous compatibles, et en cas de problème, il faut chercher des solutions pour un meilleur sommeil.

L’enquête a été réalisée par l’Institut national français du sommeil et de la vigilance (INSV) auprès d’un panel représentatif de la population. Le premier résultat indique que quelque 50% des adultes dorment toujours ou quasiment toujours à deux. Pour la grande majorité d’entre eux (77%), le choix est assumé, ce qui signifie donc aussi que pour environ un quart, il s’agit d’une contrainte (plus ou moins marquée, plus ou moins lourde). Et accepter de dormir à deux ne signifie pas que l’on n’aimerait pas passer ses nuits seul, tout au moins relativement « isolé » : 41% des personnes interrogées y voient des aspects très positifs.

En fait, partager son lit est certes un plaisir (49%) ou présente un caractère rassurant (28%), mais peut être une source d’inconforts : réveils nocturnes (13%), gène à l’endormissement (12%), chaleur excessive (10%)… L’un des problèmes réside dans l’absence de vrai dialogue au sein du couple, puisque dans la plupart des cas, ces désagréments sont perçus comme inhérents à la vie en commun. Pourtant, connaissant l’importance d’un sommeil de qualité pour la santé physique et mentale, les couples insuffisamment « thermo » ou « chrono » compatibles (selon les termes de l’INSV) devraient essayer de trouver des solutions : lit plus grand, lits jumeaux, lit à deux sommiers, deux matelas, deux couettes, deux oreillers…, en fonction de la configuration actuelle. Pour le bien-être de chacun, et des deux…

Voir aussi l'article : Dormir en couple : plébiscite pour le « dos à dos »

Voir aussi l'article : Bien dormir à deux, ça se joue à pas grand-chose

Source: Institut national du sommeil et de la vigilance (www.institut-sommeil-vigila)
publié le : 26/06/2017 , mis à jour le 26/06/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci