Cystite : des solutions pour la prévenir

Dernière mise à jour: juillet 2017 | 2647 visites
femmanose250x150_FR.jpg

conseil

Les femmes semblent nettement plus touchées que les hommes par la cystite pour des raisons purement anatomiques. Environ 2 à 3% des femmes souffriraient ainsi d'une cystite au moins une fois par an. Voici certaines mesures hygiéno-diététiques et des gestes à adopter au quotidien afin de prévenir la cystite ou infection urinaire.

Une infection urinaire est, pour rappel, une infection qui peut toucher une ou plusieurs parties du système urinaire : les reins, les uretères, la vessie et l’urètre. Elle se manifeste le plus souvent par des douleurs ou une sensation de brûlure (parfois vive) lors de la miction, par des douleurs abdominales, de la fièvre, voire dans les cas aigus par la présence de sang dans les urines, par des urines troubles, une envie fréquente et pressante d'uriner (pollakiurie), même de petites quantités.

Qui est concerné ?

La fréquence des infections urinaires dépend de l’âge et du sexe. Les femmes sont beaucoup plus touchées que les hommes, car l’urètre de la femme est plus court que celui de l’homme et qu'il facilite l’entrée des bactéries dans la vessie. Les femmes enceintes, celles en pré - ou post-ménopause sont les plus à risques. Une influence hormonale est, dans ce contexte, un facteur non négligeable dont il faut tenir compte. 

Une contamination bactérienne

femmanose_FR_cause.jpg
En cas d'infection urinaire, des agents infectieux (des bactéries le plus souvent) parviennent à coloniser le système urinaire. L’urine est alors contaminée. La contamination bactérienne est souvent facilitée par le fait de ne pas boire suffisamment de liquides non-alcoolisés.
Notez que dans plus de 80 % des infections urinaires, le germe en cause est une bactérie intestinale de type Escherichia coli. Les autres bactéries fréquemment retrouvées sont Proteus mirabilis, Staphylococcus saprophyticus, Klebsiella...

Prévenir la cystite : les méthodes naturelles

  • Certains aliments dits "acidifiants" peuvent irriter la vessie : alcool, édulcorants artificiels, viande séchée et/ou fumée, tomates, yaourt, thé, soja, chocolat, etc. Il conviendra d'en réduire la consommation.
  • Différentes plantes peuvent être recommandées à titre préventif :  la canneberge, la bruyère (fleurs en infusion) ou la busserole (décoction/tisane). Il en va de même de plantes qui ont des actions diurétiques et antiseptiques : cubèbe, santal, arbousier .
  • Les probiotiques peuvent aussi être utilisés pour favoriser un bon équilibre de la flore intestinale et vaginale.Boire beaucoup d’eau
  • Boire au moins 1,5 l de liquides non-alcoolisés par jour permet d'avoir une urine moins concentrée. Les bactéries et les micro-organismes seront ainsi plus facilement éliminés. 
  • Aller aux toilettes dès que l'envie se fait sentir et avoir des mictions complètes, c'est-à-dire vider la vessie au maximum et éviter de se retenir.
  • Lors des menstruations, changer de tampon ou de serviette toutes les 4 h. 
  • S'essuyer d'avant en arrière pour éviter que des germes présents dans les selles ou dans la région anale ne soient ramenés vers l'avant. 
  • Éviter les douches vaginales trop agressives, les produits d'hygiène intime parfumés, les bains moussants. 
  • Lutter contre la constipation : en effet, si les selles ne sont pas expulsées au moins une fois par jour, la multiplication des micro-organismes néfastes peut être favorisée. 
  • Préférer les sous-vêtements en coton. 
  • Evitez le port de pantalons serrés, de legging/vêtements en fibres synthétiques.

Si ces mesures préventives ne suffisent pas, un dispositif médical sous forme de sachets à dissoudre dans de l'eau est disponible en officine. Femannose® des laboratoires Melisana grâce au D-mannose et à l'extrait de canneberge permet de désactiver et d'éliminer les germes responsables d'une cystite ou d'une infection urinaire. Et ce, sans développement de résistance... pour un soulagement rapide et efficace déjà dès le premier jour de traitement*. Femannose® est indiqué dans le traitement (mais aussi la prévention) de la cystite et des autres infections urinaires. Il bénéficie d'une très bonne tolérance*.

www.femannose.be

* Etude Melisana Suisse - n = 73 personnes

Source: Communiqué Melisana
publié le : 03/07/2017 , mis à jour le 01/07/2017
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: