Torsion intestinale (volvulus) : causes, symptômes et traitement

Dernière mise à jour: août 2017 | 1517 visites
Dans cet article
Torsion intestinale (volvulus) : causes, symptômes et traitement

dossier La torsion de l’intestin, ou volvulus, est un problème assez fréquent où une partie de l’intestin se retourne sur elle-même en formant une boucle qui s’étrangle. Le volvulus peut se produire à la jonction entre l’estomac et l'intestin, à l’intestin grêle ou au gros intestin.

Le volvulus est une cause majeure d’occlusion intestinale (ileus), avec un blocage du passage des matières et des gaz. Après la torsion, la partie de l’intestin qui s’est retournée peut mourir en quelques heures (infarctus de l’intestin), étant donné que l’apport de sang vers cette zone est entravé. Ceci peut provoquer une fissure dans l’intestin (perforation de l’intestin) et une inflammation du péritoine (péritonite). Cette situation gravissime nécessite une intervention chirurgicale d’urgence.

Les causes

123m-buik-darm-10-4.jpg
Dans la plupart des cas, la cause du volvulus est inconnue.

Chez le nourrisson, le volvulus peut survenir suite à une malformation congénitale de l’intestin. On parle de malrotation intestinale.

Chez l'adulte, le volvulus peut être la conséquence d’adhérences autour desquelles tourne l’intestin, ou d'une malrotation sans symptômes jusque-là.

• Le volvulus dans le gros intestin survient souvent chez des personnes ayant un sigmoïde anormalement long. Le sigmoïde est la dernière partie en forme de S du gros intestin, juste avant le rectum.

• Le volvulus apparaît plus fréquemment chez les personnes âgées, à la suite d’une opération de l’abdomen ou de constipation chronique.

• Un régime trop riche en fibres est considéré comme un facteur de risque de volvulus dans le gros intestin.

Les symptômes

123m-buik-pijn-vr-17-7.jpg
Les symptômes dépendent de l’endroit où le volvulus apparaît et s’il est question ou pas d’une occlusion intestinale.

• mal au ventre (coliques)
• nausée
• vomissements
• ventre gonflé (distension abdominale)
• constipation

Le diagnostic

Le diagnostic est établi sur base des symptômes caractéristiques, d’un examen corporel et d’un examen par imagerie (comme une radiographie ou un scanner).

Lors d’une torsion de la dernière partie du gros intestin, une endoscopie peut être réalisée (le médecin examine l’intestin à l’aide d’un fin tuyau flexible enfoncé par l’anus).

Le volvulus peut n'être détecté qu'à l'occasion d’une opération ou suite à une occlusion intestinale.

Le traitement

nb-drs-oper-chirur-__.jpg
Le volvulus peut se corriger spontanément, après une torsion dans le bon sens, et les symptômes disparaissent alors tout aussi rapidement, sachant que la rechute est possible.

L'endoscopîe

Le problème peut être (temporairement) résolu en retournant le volvulus à l'aide d’un endoscope (un tuyau souple relié à une caméra qui est amené dans l'intestin via l’anus) et en diminuant la pression dans les intestins. Cette technique est surtout appliquée en cas de volvulus du gros intestin et peut seulement être utilisée si l’intestin n’a pas encore été endommagé. Si la partie tordue de l’intestin est très abîmée, elle devra être enlevée. En outre, il s’agit généralement d’une solution temporaire et finalement, une opération est tout de même nécessaire.

L'intervention chirurgicale

Elle est souvent nécessaire, et parfois en urgence (surtout en cas d'occlusion intestinale). Elle a pour but de dénouer la boucle. Lorsqu’une partie de l’intestin est nécrosée ou sévèrement endommagée, le chirurgien la retire. Ensuite, les deux extrémités de l’intestin seront reliées l’une à l’autre (anastomose). En fonction de l’état du patient et de la gravité de l’intervention, il peut être nécessaire de poser une poche de stomie et les deux extrémités de l’intestin ne seront reliées que plus tard, lors d’une nouvelle opération.

En fonction de la gravité du problème et de l’état du patient, cette intervention peut être pratiquée par laparoscopie ou à ventre ouvert (laparotomie).

Lors d’une laparoscopie, le chirurgien réalise quelques petites incisions. Par l'une d’entre elles, il introduit un fin tuyau télescopique équipé d'une caméra reliée à un écran. Les instruments chirurgicaux sont introduits dans l’abdomen par les autres petites incisions.

À côté des risques habituels inhérents à toute intervention chirurgicale (infection, saignement de la plaie...), des risques spécifiques liés à une opération de l’intestin doivent être pris en considération. Il est possible qu’une stomie doive être réalisée, avec le placement (temporaire) d'une poche qui recueille les selles, ou que des adhérences se forment dans l'intestin.


publié le : 24/08/2017 , mis à jour le 23/08/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: