Régime sans gluten : vraiment meilleur pour le coeur ?

Dernière mise à jour: juillet 2017 | 4700 visites
123m-gluten-voeding-10-7.jpg

news Pour les personnes non intolérantes au gluten, existe-t-il un intérêt à l’exclure de son alimentation ? En prévention du risque cardiovasculaire, cela ne semble pas être le cas.

Pour un patient souffrant de la maladie cœliaque (intolérance au gluten), il est important de veiller à ne pas consommer ce mélange de protéines présent dans les grains de nombreuses céréales. Toutefois, le régime « gluten free » séduit de plus en plus d’adeptes qui assimilent pourtant très bien le gluten, mais qui estiment que s’en passer leur apporte un bénéfice pour la santé. Une étude conduite aux Etats-Unis (Columbia University) montre que sur le plan cardiovasculaire, cette conviction serait infondée.

Attention : ne jamais se lancer sans avis médical


Les chercheurs ont suivi pendant une période de vingt-cinq ans quelque 110.000 adultes (à peu près autant d’hommes que de femmes), exempts de maladie cœliaque, et qui devaient renseigner à intervalles réguliers leurs habitudes alimentaires. Les spécialistes ont retenu deux critères : l’importance de la consommation de gluten et la survenue d’un accident cardiaque (infarctus du myocarde, fatal ou non). Un éventail de facteurs de risque cardiovasculaire ont été pris en compte : indice de masse corporelle (IMC), diabète, tabac, alcool, pression artérielle, cholestérol, activité physique… Après croisement de toutes les données, l’analyse ne montre aucune différence, en ce qui concerne le risque d’infarctus, entre ceux qui consomment le plus et ceux qui consomment le moins de gluten.

Comme l’explique Le Quotidien du Médecin, « les partisans du régime sans gluten le considèrent bénéfique pour la santé cardiovasculaire car le gluten est présent dans des aliments à fort index glycémique. Or, une alimentation avec un index glycémique élevé est associée à un sur-risque cardiovasculaire ». Pourtant, hors maladie cœliaque, l’effet positif de l’exclusion du gluten n’est donc pas démontré sur ce plan. Et on rappellera que le régime sans gluten peut exposer à des carences, et ceux qui souhaitent l’adopter ont tout intérêt à en discuter au préalable avec leur médecin.

Voir aussi l'article : Alimentation sans gluten : pourquoi un tel succès ?

Source: The British Medical Journal (www.bmj.com)
publié le : 26/07/2017 , mis à jour le 26/07/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: