Le cancer du col de l'utérus en 10 questions

Dernière mise à jour: juillet 2017 | 1 réactions | 829 visites
123-vr-hand-buik-170-7.jpg

conseil Voici dix questions - réponses sur le cancer du col de l'utérus. Causes, frottis, vaccination, papillomavirus, traitement... : testez vos connaissances pour une meilleure prévention et une réaction adéquate si nécessaire.

1° - Une infection par le papillomavirus cause-t-elle systématiquement un cancer du col de l’utérus ?

Non.

Environ 80% des femmes seront tôt ou tard infectées par le papillomavirus. La plupart du temps, le corps élimine ce virus rapidement. C’est seulement si ce n’est pas le cas que des cellules anormales peuvent se développer et mener au cancer. Il faut 10 à 15 ans pour qu’un tel cancer se développe.

2° – Le cancer du col de l’utérus est-il plus fréquent chez les femmes qui ne font jamais de frottis ?

Oui.

Le frottis détecte les stades pré-cancéreux. Une infection prolongée au papillomavirus peut générer des cellules anormales. C’est une première étape vers le cancer et si ces cellules ne sont pas traitées à temps, elles peuvent devenir cancéreuses. Faites donc un frottis tous les 3 ans.

3° – Faut-il faire un frottis chaque année ?

Non.

Si vous n’avez aucun symptôme et si votre dernier frottis n’a révélé aucune anomalie, un frottis tous les 3 ans suffit. Et seuls les frottis effectués tous les 3 ans sont remboursés.

4° – Un préservatif protège-t-il du papillomavirus ?

Non.

Même si vous utilisez toujours un préservatif, vous pouvez être infectée par le papillomavirus. Ce virus se situe en effet dans et autour du vagin et autour du pénis. Il peut également être transmis par les mains ou la bouche, par exemple. Ceci vaut aussi pour le préservatif féminin.

5° – Pendant et après la ménopause, un frottis tous les trois ans est-il toujours nécessaire ?

Oui.

On peut développer le cancer du col de l’utérus après la ménopause.

6° – Des saignements vaginaux après la ménopause sont-ils anormaux ?

Oui.

Contactez votre médecin généraliste ou un gynécologue si vous avez des saignements après la ménopause, par exemple s’ils surviennent alors que vous n’avez pas eu vos règles depuis plus d’un an. Dans les premiers stades du cancer, il n’y a pas ou peu de symptômes. On ne remarque rien des changements cellulaires du col de l’utérus et des saignements inhabituels peuvent être un symptôme, mais pas toujours celui d’un cancer du col. Il peut aussi s’agir d’une infection sans gravité.

Si vous avez des saignements pendant ou après un rapport sexuel, ou entre deux périodes de règles, consultez votre médecin généraliste ou un gynécologue.

7° – Le tabac augmente-t-il aussi le risque de cancer du col de l’utérus ?

Oui.

Le cancer du col de l’utérus est plus fréquent chez les femmes qui fument. La recherche a démontré que le système immunitaire des fumeuses fonctionne moins bien. Le corps a donc plus de difficultés à chasser une infection au papillomavirus et les fumeuses présentent donc un plus grand risque de papillomavirus persistant.

8° – Si on est vaccinée contre le papillomavirus, peut-on se dispenser de frottis ?

Non.

Le vaccin protège contre certains types de papillomavirus, y compris les types 16 et 18, qui sont responsables de 70% des cas de cancer du col de l’utérus. À l’heure actuelle, le vaccin ne protège donc pas contre tous les virus qui peuvent causer un cancer. Un frottis tous les 3 ans après la vaccination reste nécessaire si on est sexuellement active.

9° – Si le résultat du frotis est anormal, cela signifie-t-il qu’on a le cancer ?

Non.

Si le résultat du frottis est anormal, cela veut dire que des cellules anormales ont été trouvées. Cela peut être bénin ou plus inquiétant.

Si c’est bénin, le système immunitaire suffit souvent à combattre le mal, ce qui peut prendre un an à un an et demi. Il est donc généralement conseillé de refaire un frottis après 6 mois et après un an.

Si c’est plus sérieux, un examen complémentaire sera prescrit. Le risqué de cancer reste faible. Le plus souvent, il s’agit d’une étape préliminaire qui peut être combattue avec un traitement simple.

10° – Le cancer du col de l’utérus peut-il être guéri ?

Oui.

Le cancer du col de l’utérus a plus de chance d’être guéri s’il est détecté tôt. Faites un frottis tous les trois ans pour être sûre d’être prise en charge assez tôt en cas de problème.


publié le : 14/07/2017 , mis à jour le 13/07/2017

Réactions à "Le cancer du col de l'utérus en 10 questions"

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: