Pipi au lit : comment aider son enfant ?

Dernière mise à jour: août 2017 | 742 visites
123-kind-slapen-duimen-05-15.png

conseil Votre enfant cessera de faire pipi au lit quand il sera prêt pour cela. Le forcer, se mettre en colère ou le punir ne servirait à rien. N’en faites pas trop vite un problème. Cela pourrait rendre votre enfant malheureux, lui faire honte et lui donner une faible estime de lui-même. Comment l'aider au mieux ?

Si votre enfant va sur le pot depuis plusieurs mois, il deviendra généralement sec la nuit automatiquement. Vous pouvez lui enlever sa couche pour la nuit si après au moins trois nuits consécutives sa couche est restée sèche. S’il n’est toujours pas sec au bout de trois semaines, remettez-lui une couche. Sa vessie n’est peut-être pas encore tout à fait développée et il a sans doute encore besoin de temps. Si votre enfant fait encore pipi au lit après ses 5 ans, les conseils suivants peuvent vous aider.

Quels conseils ?


• Soyez compréhensif et patient et essayez de le motiver.

• Faites-le uriner fréquemment pendant la journée (environ toutes les deux heures, sans pression).

• Faites-le toujours uriner avant d'aller au lit. S'il n'y arrive pas, ce n’est pas grave. Cela donne l’occasion à votre enfant de se détendre tranquillement sur le WC.

• Ne laissez pas votre enfant trop boire durant les heures qui précèdent le coucher et de préférence pas de lait, de boissons gazeuses ou de boissons contenant de la théine ou de la caféine.

• Si votre enfant a laissé sa couche sèche plusieurs nuits, vous pouvez le mettre au lit sans couche. Protégez le matelas avec une feuille de plastique. Si cela ne marche pas, réutilisez un lange, ne vous obstinez pas. Il n’est d’ailleurs pas prouvé qu’enlever les couches accélère la propreté.

• Si votre enfant a fait pipi au lit, dites-lui que c’est dommage, mais ne vous fâchez pas et ne le punissez pas, cela n’avance à rien.

• Félicitez votre enfant s’il fait des efforts pour rester propre, comme essayer de faire pipi avant d’aller au lit, ne pas trop boire le soir, aider à changer les draps… Donnez-lui éventuellement une récompense, faites-lui un câlin, jouez avec lui, lisez-lui histoire, laissez-le rester un peu plus tard debout…, mais n’exagérez pas. Récompensez l’effort plutôt que le résultat.

Vous pouvez éventuellement combiner cela avec un cahier sur lequel l’enfant pourra par exemple mettre un autocollant chaque fois qu’il a été propre.

• Tenez un calendrier que vous remplissez avec lui, par exemple en indiquant combien il a bu, quand il est passé aux toilettes, quand il a eu un petit accident… Sur le calendrier des nuits, vous noterez quand il va dormir et quand il se lève, s'il a ou non uriné, s’il s’est levé pour aller faire pipi, le poids de la couche le matin, etc. Ces calendriers peuvent être téléchargés (voir le lien ci-dessous).

• Cela a-t-il du sens de réveiller votre enfant la nuit pour qu'il fasse pipi ? Selon la plupart des experts, cela ne contribue pas à l’aider à contrôler sa vessie. Certains enfants feront juste pipi une fois de plus par nuit…

Consulter un médecin ? Si un enfant de 5 ans ou plus fait encore régulièrement pipi au lit et si vous craignez qu’il ait un problème relationnel ou émotionnel (harcèlement, honte, stress…), alors consultez un médecin.

• Le nombre de fois par semaine où votre enfant fait pipi au lit ne dit pas grand-chose sur la gravité médicale du problème. Laissez-vous d’abord guider par l’enfant. S’il souffre de son énurésie, même si elle est peu fréquente, n’hésitez pas à consulter. Si cela ne lui pose pas vraiment de problème, des langes culottes peuvent déjà venir à bout de certains inconvénients.

Que devez-vous éviter de faire ?


• Le blâme, la honte ou la punition. Ne dites pas à votre enfant qu’il est « paresseux ».

• N’enlevez pas la couche de votre enfant pendant son sommeil. S'il dort profondément, il ne sera pas réveillé par ses draps mouillés.

• Évitez de travailler avec un système de récompense à long terme (par exemple s’il n’a pas uriné durant 4 semaines). Dans ce cas, les récompenses mèneront rarement à des nuits plus sèches. Si vous récompensez, faites-le immédiatement après chaque nuit sèche.

• N’interdisez pas à votre enfant de boire le soir, mais empêchez-le de boire trop. Essayez de le faire boire autant que possible le matin.

••• Pour télécharger le calendrier « Pipi au lit » : cliquez ici.


publié le : 21/08/2017 , mis à jour le 20/08/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: