Si je dis « soleil », vos yeux changent !

Dernière mise à jour: août 2017 | 2085 visites
oog-kleuren-170_400_05.jpg

news Le sens d’un mot déclenche une réaction de la pupille, qui va se rétracter ou se dilater avec plus ou moins d’intensité. Exemples avec soleil et obscurité.

Une équipe franco-néerlandaise (CNRS et université de Groningen) a mis en évidence ce phénomène très étonnant. Elle a réalisé des tests qui montrent que lorsque nous lisons ou que nous entendons un mot dont le sens évoque la luminosité (soleil, briller…), les pupilles se rétractent comme si elles étaient effectivement exposées à la lumière. A contrario, quand le mot est associé à l’obscurité (nuit, ténèbres…), elles se dilatent, comme s’il faisait sombre. Autrement dit, le degré de luminosité… des mots (à l’oral ou à l’écrit) provoque un changement de la taille de la pupille. Pourquoi ?

Les chercheurs suggèrent que ces mots induisent des images mentales (un disque lumineux pour le soleil…) que le cerveau interprète comme le signal que la situation évoquée va se présenter : il réagirait alors par réflexe, en envoyant des instructions aux yeux. Ces observations ouvrent une voie nouvelle pour une meilleure compréhension du traitement du langage. Les spécialistes vont approfondir leurs travaux en affinant les paramètres, et en évaluant leur hypothèse dans d’autres langues.

pupilles.jpg

Source: Psychological Science (http://pss.sagepub.com)
publié le : 09/09/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: