Arrêt cardiaque : un drone vous sauvera-t-il la vie ?

Dernière mise à jour: septembre 2017 | 3028 visites
Drone.jpg

news En cas d’appel d’urgence pour un arrêt cardiaque, l’envoi d’un drone équipé d’un défibrillateur automatique peut faire gagner un temps considérable, et dès lors augmenter les chances de survie du patient.

Ce mode d’intervention a déjà fait l’objet d’évaluations aux résultats concluants. Ces tests-ci ont été réalisés en Suède (Karolinska Institutet) et l’intention a consisté à déterminer le gain de temps entre l’envoi d’une ambulance et celui d’un drone. Les chercheurs ont choisi comme localisation de départ une caserne de pompiers située dans une commune du nord de Stockholm. Ils ont recensé tous les cas d’arrêt cardiaque survenus entre 2006 et 2014 dans un rayon d’une dizaine de kilomètres autour de la caserne, puis ont envoyé un drone aux différentes adresses. L’engin était équipé d’un GPS, d’une caméra haute définition et d’un défibrillateur automatique (qui peut - doit ! - être utilisé par tout un chacun dans ces situations d’urgence).

Le résultat montre qu’en moyenne, le temps nécessaire entre l’envoi et l’arrivée du dispositif est de 5 minutes 30, contre 22 minutes pour l’ambulance, soit 16 minutes de différence, ce qui est considérable. Les chercheurs admettent les limites de leur expérience, réalisée dans des conditions optimales (préparation, météo…). Néanmoins, tout en ajoutant que d’autres essais sont nécessaires, ils insistent sur le temps gagné grâce au drone, que l’on peut envisager comme un outil de tout premiers secours, avant l’arrivée des équipes d’intervention.

Regardez la vidéo

Source: JAMA (http://jama.jamanetwork.com)
publié le : 14/09/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: