Mieux manger : et si vous vous mettiez au jardinage ?

Dernière mise à jour: août 2017 | 3516 visites
123-groenten-kweken-sla-tuin-12-15.jpg

news Jardiner pour bien manger, et en particulier consommer plus de fruits et de légumes ? Une expérience montre que le jardinage contribue à améliorer le contenu de l’assiette… de toute la famille.

Cette étude est une première du genre. Elle a été coordonnée par une équipe de l’Institut national français de la recherche agronomique (Inra) et s’est déroulée dans les quartiers nord de Marseille. Des femmes (aux profils similaires) ont été recrutées, et scindées en deux groupes : les premières ont poursuivi leurs activités habituelles sans changement, alors que les secondes ont intégré dans leur emploi du temps la participation à un jardin urbain. Après un mois, leurs tickets de caisse (achats alimentaires) ont été examinés, et il s’avère que si les achats de fruits et de légumes sont restés stables chez les non-jardinières (211 g en moyenne par jour), ils ont augmenté de plus de 70% chez celles qui ont participé au jardin urbain (369 g par jour).

Un résultat spectaculaire, qu’aucune autre intervention de sensibilisation n’avait jamais atteint. La part dans l’alimentation de la production issue des jardins reste marginale, et la différence concerne donc essentiellement les achats dans le commerce. On note aussi que les jardinières ne modifient pas vraiment leurs autres comportements alimentaires (viande, sucre…) : l’effet porte spécifiquement sur les fruits et les légumes, et il ne concerne pas que les participantes, puisque tous les membres de la famille en bénéficient. Par ailleurs, observent les chercheurs, cités par Le Quotidien du Médecin, « ce qui est important aussi, c’est que l’on voit que la pratique du jardinage passe beaucoup par l’affectif, l’estime de soi et la valorisation », avec un effet sur le bien-être, renforcé par l’aspect social et convivial. Une étude plus approfondie va être lancée : elle durera cette fois trois ans, à la fois dans des quartiers aisés et défavorisés de Montpellier.

Source: Appetite (www.journals.elsevier.com/a)
publié le : 03/09/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: