Morsure : comment devez-vous réagir ?

Dernière mise à jour: septembre 2017 | 765 visites
123-dier-hondenbeet-bijten-06-17.jpg

conseil Toute morsure d’un animal (mais aussi d’un être humain !) est potentiellement dangereuse si la peau est endommagée, et évidemment lorsque la plaie est profonde. Le risque est une atteinte des tendons et des nerfs, et l'infection. Quelles sont les mesures à adopter immédiatement ?

• Rincez soigneusement la plaie à l’eau tiède (robinet ou douche) pendant une ou deux minutes, afin de limiter le risque d'infection. Rincer plus longtemps n’est pas bon, la peau guérirait moins bien. N’utilisez pas de savon ou de désinfectant, cela n'ajoute rien. A la place de l'eau, vous pouvez appliquer un désinfectant non coloré.

• Toutefois, s’il existe un risque d’infection par la rage, rincez la plaie pendant 15 minutes, désinfectez avec de l’alcool à 70° et contactez immédiatement un médecin.

• Si la plaie n’arrête pas de saigner, pressez-la avec un pansement stérile (ou un chiffon propre) et gardez la partie du corps mordue surélevée.

• Si la plaie est ouverte, couvrez-la temporairement après rinçage avec un bandage ou un chiffon propre.

• Contactez un médecin.

• Si vous avez été mordu par un animal venimeux (comme un serpent), évitez de faire quoi que ce soit sur la plaie et appelez immédiatement un médecin ou le centre antipoisons (070/245.245), disponible 7 jours sur 7 et 24 h sur 24. Vous pouvez également appeler le numéro des urgences (112).

Le traitement de la plaie


Il est très important de traiter une morsure aussi vite que possible, de préférence dans les 8 h, en faisant appel à un médecin. Ne traînez pas ! Une blessure non traitée remontant à plus de 24 h expose à un risque élevé d'infection.

• La plaie doit être nettoyée aussi complètement que possible avec de l’eau ou du sérum physiologique (de préférence sous la pression d’une seringue).

• Le tissu nécrosé et les morceaux de peau seront enlevés sous anesthésie locale par un médecin, afin de réduire les risques d’infection.

• Pour les plaies plus profondes, une pommade est appliquée.

• Si la blessure est récente et qu’il n’y a aucun signe d’infection, la plaie sera fermée aussi vite que possible. Les plaies anciennes et infectées seront laissées ouvertes et couvertes par un pansement stérile.

• Pour prévenir l’infection d’une plaie aux membres, celle-ci ne sera pas immédiatement refermée ou recousue.

• Sur le visage, les plaies récentes et non infectées peuvent être refermées directement pour des raisons esthétiques.

Les plaies plus anciennes (plus de 8 h sur les membres, plus de 12 h sur le visage) ne seront jamais refermées, parce que le risque serait alors élevé que des bactéries y prolifèrent.

• Les plaies peuvent éventuellement être refermées après réévaluation après 48 à 72 h, s’il n’y a pas de signe d’infection.

En cas de blessure à la main ou au bras, il est généralement recommandé d’utiliser une attelle pour que le bras reste immobilisé et surélevé. En cas de besoin, la main peut être immobilisée par une attelle.

En cas de blessure à la jambe, il est recommandé de garder la jambe tendue vers le haut.

• Si la plaie est plus douloureuse, rouge ou brillante après quelques jours, ou si vous avez de la fièvre, consultez à nouveau un médecin, car cela peut indiquer une infection tardive.

La prise en charge à l’hôpital


Dans certains cas, une prise en charge à l’hôpital est nécessaire.

• Si des signes d’infection grave se manifestent (fièvre, douleurs musculaires, vomissements…).
• En cas de dommages à un tendon, une articulation, un nerf ou un os.
• En cas de blessure grave sur le visage ou les mains (doigts...), nécessitant une chirurgie reconstructive.

Les antibiotiques


Dans certains cas, il est également conseillé de prendre des antibiotiques à titre préventif ou curatif pour prévenir ou traiter une infection de la plaie. Contrôlez durant les premiers jours si des signes suspects apparaissent.

• rougeur, gonflement, chaleur locale et douleur
• fluide trouble blanc - jaune
• fièvre, douleurs musculaires et sensation grippale

Les plaies infectées doivent être vérifiées tous les jours par un médecin. L'administration préventive d’antibiotiques (s’il n’y a encore aucun signe d’infection de la plaie) est conseillée notamment si :

• la morsure est trop profonde pour être entièrement nettoyée et désinfectée
• la blessure concerne le visage, les mains ou les pieds
• la blessure remonte à plus de 8 heures
• la personne mordue présente un risque accru d’infection :

- plus de 50 ans
- diabétique
- valve cardiaque artificielle ou une valvulopathie sévère
- prothèse articulaire
- ablation de la rate
- immunité affaiblie
- mauvaise circulation sanguine
- maladie du foie (due à l’alcool)

La vaccination contre le tétanos


Toute morsure par un animal expose à un risque de tétanos. Si votre dernière vaccination remonte à plus de 10 ans, votre médecin devra vous revacciner le plus tôt possible et en tout cas dans les 3 semaines après la morsure.

La rage


La rage n’existe plus en Belgique. Mais si vous êtes mordu à l’étranger par un chien, une chauve-souris ou un autre animal et qu’on soupçonne que l’animal peut avoir la rage, vous devez contacter un médecin le plus rapidement possible et en tout cas dans les 24 h. Un traitement préventif pourrait être conseillé : vaccination et administration d’immunoglobulines spécifiques. Mais même si vous êtes vacciné, vous devrez consulter un médecin très vite parce que des injections supplémentaires sont nécessaires.


publié le : 10/09/2017 , mis à jour le 10/09/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: