Messieurs, la musique vous rend plus attirants

Dernière mise à jour: novembre 2017 | 6525 visites
koppel-verliefd-kus-170_400_12.jpg

news Après avoir écouté une jolie mélodie, les femmes ont tendance à trouver les hommes plus séduisants… mais l’inverse n’est pas vrai.

Plusieurs théories mettent en évidence les fonctions biologiques et sociales de la musique, considérant notamment qu’elle jouerait un rôle dans le processus d’attraction sentimentale. Cette hypothèse est soutenue par des recherches récentes, qui ont montré qu’une femme en phase fertile est plus sensible au caractère romantique de la musique qu’à un autre moment de son cycle.

Une équipe autrichienne (université de Vienne) a approfondi le sujet. Elle a réuni des hommes et des femmes sélectionnés avec soin pour que les profils permettent une comparaison crédible (âge, humeur, statut relationnel, préférences musicales…). Des photos de visages (inconnus des participants) avec une expression neutre ont été diffusées : il a été demandé à chacun et à chacune d’en évaluer l’attirance et d’indiquer si un rendez-vous (dating) était envisageable. Grosse différence : les tests ont été réalisés soit après avoir écouté des extraits musicaux, soit après… le silence.

Le résultat montre de manière très claire que les femmes (en phase fertile ou pas) jugent les visages masculins plus séduisants après avoir écouté de la musique jugée plaisante, et qu’elles sont alors plus enclines à envisager un rendez-vous. Cette influence n’est pas constatée chez les hommes : les visages féminins sont évalués de la même manière, avec ou sans musique.

La musique complexe, « excitante », fortement chargée émotionnellement, exerce l’effet le plus marquant auprès des femmes, sachant que dans la « vraie » vie, chacune portera sa préférence sur l’un ou l’autre style musical. A ce propos, les chercheurs vont poursuivre leurs travaux afin de déterminer les mécanismes par lesquels la musique module l’attraction sexuelle dans des contextes sociaux « réels ». Discothèque, musique romantique lors d’un dîner en tête à tête au restaurant ou à la maison, morceau de guitare autour d’un feu…, et bien d’autres situations encore : tout cela nous parle, non ?

Source: PLOS One (http://journals.plos.org/pl)
publié le : 24/11/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci