Chirurgie : comment soulager la soif après une opération ?

Dernière mise à jour: novembre 2017 | 7284 visites
123-bed-ziekenhuis-7-4.jpg

news La soif constitue l’une des plaintes les plus fréquentes des patients après une intervention chirurgicale. A défaut de boire, comment apaiser cet inconfort ?

La soif s’accompagne souvent d’une sensation de bouche sèche, de mauvaise haleine et d’un mal de gorge. Après une anesthésie, un délai doit être respecté entre le réveil et le moment où le patient est autorisé à boire (et à manger) : ceci s’explique par la nécessité de prévenir la fausse-route (l’aliment liquide ou solide pénètre dans les voies respiratoires), et les conséquences peuvent être dramatiques. Une équipe coréenne (université Kyung Hee) a évalué trois approches.

• le gargarisme à l’eau froide
• le gargarisme aromatisé (mélange d’huile essentielle de menthe, d’arbre à thé et de citron, dilué dans 60 ml d’eau)
• la compresse mouillée

Les gargarismes ont été pratiqués trois fois, à trente minutes d’intervalle, après le retour de la salle de réveil, alors que les compresses mouillées étaient laissées à la disposition du patient, qui les utilisait si besoin. La soif et le mal de gorge ont été évalués sur une échelle visuelle (0 = rien, 10 = extrême), alors que l’halitose (mauvaise haleine) a été mesurée avec un appareil portable.

Le résultat montre que le gargarisme aromatisé s’est révélé le plus efficace pour soulager la soif, le mal de gorge et la mauvaise haleine, sachant que les deux autres méthodes ont aussi permis d’apaiser ces symptômes, mais avec moins de succès. Comme l’explique le Journal international de médecine (JIM), « les soins postopératoires réclament la surveillance de nombreux paramètres et certains inconforts peuvent paraître moins importants. Or, des études ont démontré que le gargarisme pouvait diminuer les infections respiratoires. Il constitue donc une intervention peu onéreuse pouvant avoir un impact non seulement sur le confort, mais aussi sur de fréquentes complications postopératoires ».

Source: Holistic Nursing Practice (http://journals.lww.com/hnp)
publié le : 30/11/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci