Mycose des pieds : causes, symptômes et prévention

Dernière mise à jour: novembre 2017 | 1135 visites
123-man-blote-voeten-schimmel-08-17.jpg

conseil La mycose des pieds (tinea pedis) est une infection fongique de la peau du pied, c'est-à-dire causée par un champignon. On l’appelle aussi pied d’athlète. Que faut-il savoir sur les causes, les facteurs de risque et la prévention ?

Il s’agit d’une affection très commune qui peut toucher n'importe qui : elle concerne au moins 10% de la population et même 20% des hommes adultes.

Les causes

La mycose des pieds est causée par un champignon, appelé dermatophyte, qui infecte la peau. Il se pose sur la couche externe de l’épiderme, la couche cornée, et se multiplie rapidement dans cet environnement chaud et humide. On parle d’infection quand le champignon a pénétré la peau et s'y est développé.

D'une manière générale, la peau agit comme une barrière contre les infections fongiques. Mais parfois, la protection fonctionne moins bien, parce que la peau est endommagée ou plus perméable, par exemple à cause de l’humidité et de la chaleur, ce qui facilite la pénétration des champignons.

Une mycose des pieds commence généralement entre les orteils et peut s’étendre à la plante du pied et à ses côtés. Parfois, les ongles sont atteints. Dans ce cas, ils grossissent, deviennent cassants et changent de couleur.

Les facteurs de risque

• Transpiration et mauvaise aération des chaussures (en particulier de sport), bottes en caoutchouc et chaussettes (nylon).

• Perturbation de l’acidité de la peau par des lavages trop fréquents avec du savon ou un mauvais rinçage ou un séchage insuffisant.

• En été : marche à pieds nus, à l’extérieur et à l’intérieur.

• Fréquentation d'une piscine, d'un sauna, d'une salle de
fitness, d'un vestiaire...

• Résistance affaiblie en raison de l'âge (personnes âgées) d'un traitement ou d'une maladie (chimiothérapie, VIH...).

La transmission

La mycose des pieds est contagieuse. Si vous en êtes atteint, vos pieds sont peut-être (ou sans doute) entrés en contact avec des petits lambeaux de peau laissés au sol par une personne qui en souffrait aussi, ou par frottement avec un pied infecté.

La prévention

Il est impossible de se protéger contre tous les champignons. Par contre, on peut éviter de transformer notre peau en un terrain favorable. Ces conseils permettent de limiter le risque de première infection ou de rechute.

Le savon N’utilisez pas trop de savon pour vous laver les pieds, n’utilisez pas de savon désinfectant et rincez convenablement.

Le séchage. Séchez minutieusement vos pieds, surtout avant d'enfiler les chaussettes ou les bas. Utilisez éventuellement un sèche-cheveux pour les espaces entre les orteils.

Les chaussettes et les chaussures. Portez des chaussettes et/ou des bas fins et changez-en tous les jours. Préférez les chaussettes en coton ou en laine, qui absorbent mieux l’humidité. Portez des chaussures qui ne serrent pas trop. Changez régulièrement de chaussures.

La douche. Portez des claquettes de bain dans les espaces très fréquentés : piscine, salle de sport, sauna...


publié le : 22/11/2017 , mis à jour le 21/11/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: