Marcher : l’exercice idéal pour vivre plus longtemps

Dernière mise à jour: janvier 2018 | 6884 visites
123-wandelen-bos-stapsch-natuur-07-15.jpg

news De très nombreuses études soulignent le bénéfice de la marche contre le risque de décès prématuré. Un peu, c’est déjà bien, plus, c’est encore mieux.

Une équipe britannique indiquait récemment que le simple fait de marcher dix minutes par jour à un rythme rapide s’accompagnait de réels bénéfices pour la santé. Ces recherches-ci (American Cancer Society) confirment que cette activité physique, aisément accessible à la grande majorité de la population, se traduit par des bienfaits importants, et ceci même lors d’une pratique modérée. L’essentiel, en fait, consiste à bouger (un peu moins ou un peu plus) de manière régulière. Ici, les données portent sur quelque 140.000 seniors suivis pendant une quinzaine d’années. Leur degré d’activité physique a été évalué à intervalles périodiques, en s’intéressant tout particulièrement à la marche.

Premier élément : par rapport à l’inactivité, le fait de marcher, même sans atteindre le seuil minimum recommandé (150 minutes par semaine), réduit le risque de mortalité prématurée toutes causes confondues. Deux : la baisse du risque se renforce lorsque la durée de marche augmente, pour atteindre entre 2,5 et 5 heures par semaine (étalées sur plusieurs jours). Dans cette fourchette, et par rapport aux personnes sédentaires, on observe une réduction de 20% du risque de décès prématuré, de cause cardiovasculaire (surtout) ou par cancer.

Comme l’expliquent les chercheurs, « la marche, c’est simple et gratuit, elle ne requiert aucun entraînement particulier, aucune préparation, aucun équipement spécifique : il s’agit donc d’une activité idéale pour à peu près tout le monde, et spécialement les seniors ».

Voir aussi l'article : Exercice physique : et si on commençait par 10 minutes de marche ?

Source: American Journal of Preventive Medicine (www.ajpmonline.org)
publié le : 23/01/2018 , mis à jour le 22/01/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci