Cancer du côlon : le dépistage dès 45 ans ?

Dernière mise à jour: janvier 2018 | 4721 visites
123-endoscop-darm08-15.jpg

news Le dépistage du cancer colorectal devrait-il démarrer plus tôt, c’est-à-dire dès 45 ans plutôt qu’à partir de 50 ans comme c’est le cas actuellement ? En tout cas, cela devrait être envisagé.

Sur base des résultats de quelque 6000 coloscopies, une équipe française a analysé la fréquence des lésions néoplasiques (bénignes ou malignes), des lésions pré-cancéreuses et des polypes en fonction des tranches d’âge. Ainsi que l’explique la revue médicale Le Généraliste, « l’incidence des lésions néoplasiques connaît une augmentation de 400% dans la tranche d’âge des 45-49 ans par rapport à celle de 40-44 ans, alors que le taux est plus élevé (+ 8%) entre 45-49 ans qu’entre 50-54 ans ». De même, « le nombre moyen de polypes augmente de 96% entre 40-44 ans et 45-49 ans, soit bien plus qu’entre 45-49 ans et 50-54 ans (+ 19%) ».

Le coordinateur de cette étude commente : « Ces résultats démontrent que c’est à 45 ans que l’on voit une augmentation remarquable de la fréquence des lésions colorectales, en particulier des néoplasies précoces. Même lorsque les patients avec des antécédents familiaux et personnels de polypes ou de cancer sont exclus des résultats, il y a encore une augmentation notable des taux de détection chez les patients à partir de 45 ans ». Dès lors, « nos recherches indiquent clairement que le dépistage du cancer colorectal devrait commencer à l’âge de 45 ans. Ceci nous aiderait à renforcer la détection précoce de ce cancer et permettrait également l’identification et l’élimination des polypes pouvant devenir cancéreux ».

Bémol toutefois : les patients étudiés ici ne correspondent probablement pas à la population générale, puisqu’ils étaient éligibles pour une coloscopie (qui n’est pas un examen banal…). On rappellera qu’à l’heure actuelle, la grande majorité des programmes de dépistage européens, dont en Belgique et en France, recommandent le dépistage à partir de 50 ans, avec recherche de sang dans les selles.

Source: United European Gastroenterology (www.ueg.eu/home)
publié le : 29/01/2018 , mis à jour le 28/01/2018

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaçtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: