Vous fumez à la maison ? Aérer n'aide pas beaucoup...

Dernière mise à jour: février 2018 | 1860 visites
stand-vr-roken-01-16__.jpg

conseil Le tabagisme passif à la maison est le facteur environnemental le plus important en termes de perte d’années en bonne santé. Mais il y a beaucoup de malentendus sur la question.

Fumer sous la hotte ou à la fenêtre n’est pas une solution, pas plus qu'aérer la pièce. Les particules de fumée nocives se propagent et s'incrustent partout.

Malentendu 1 - Bien ventiler la maison et la voiture est suffisant.

Beaucoup de fumeurs pensent qu’aérer la maison et la voiture, ouvrir une fenêtre après avoir fumé, fumer sous la hotte, allumer une bougie (parfumée), utiliser un purificateur d’air ou nettoyer contribue à dissiper les substances nocives de la cigarette.

Or, une partie des substances toxiques de la fumée de tabac reste toujours présente. Les recherches montrent que même en fumant la fenêtre ouverte, la fumée stagne pendant des heures dans la pièce. En outre, fumer à la fenêtre peut renvoyer la fumée directement sur les non-fumeurs.

Il n’y a aucun moyen d’empêcher le tabagisme passif par ventilation. La seule façon d’éviter la propagation et la présence de fumée est de sortir de la maison pour fumer, en fermant la porte derrière soi.

Malentendu 2 - Je vais fumer dans une autre pièce.

Même dans une pièce où les enfants ne vont jamais, cela n’aide pas. Les particules voyagent d’une pièce à l’autre, que la porte soit fermée ou non. La fumée reste longtemps dans l’air et se répand partout dans la maison lorsque les portes s’ouvrent et se ferment.

Malentendu 3 - Je suis seul à la maison, il n’y a pas de mal à fumer à l’intérieur.

La fumée s'incruste, les substances nocives restent en suspension dans l’air et se déposent sur le sol, les meubles, les rideaux, les vêtements et les jouets.

Malentendu 4 - Je ne fume pas souvent à la maison, ce n’est pas si grave.

Il n’y a pas de limite de sécurité : la moindre quantité de tabac est nuisible.


publié le : 06/02/2018 , mis à jour le 05/02/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci