Toux : pourquoi faut-il éviter les antibiotiques ?

Dernière mise à jour: février 2018 | 1531 visites
123-p-vr-ziek-griep-hoest-170-1.jpg

conseil Dans la plupart des cas, la toux est le symptôme d'un problème aux voies respiratoires. Il s’agit le plus souvent d’un mécanisme de protection destiné à expulser le mucus, les germes ou les substances irritantes. Les antibiotiques n’aident pas à lutter contre une toux aigüe et ils peuvent être nocifs.

Après un rhume ou une grippe, il est également normal que du mucus cause une toux dite « profonde », en raison d'une irritation ou d'une inflammation des poumons, en particulier des bronches. Les symptômes habituels sont une évacuation du mucus (crachats), une sensation d’oppression (difficulté à respirer), de la fatigue, un mal de gorge et/ou un écoulement nasal.

Autrefois, on pensait que le mucus traduisant la présence d'une infection grave, mais on sait à présent que ce n’est pas le cas. La douleur dans la poitrine quand on tousse (et quand on respire profondément) est normale : les voies respiratoires sont irritées. La toux disparaît souvent spontanément au bout de deux à trois semaines, mais cela peut durer plus longtemps, être douloureux et perturber le sommeil.

Les antibiotiques n’aident généralement pas

Les antibiotiques n’aident pas à lutter contre la toux aigüe, même si elle persiste. Les infections les plus fréquentes des voies respiratoires basses sont causées par des virus contre lesquels les antibiotiques ne peuvent rien.

Dans certains cas, les antibiotiques peuvent néanmoins être utiles, en particulier si les symptômes ne disparaissent pas après quelques semaines ou s’aggravent. Ils peuvent également l’être contre certaines causes moins fréquentes de toux, telles que la pneumonie et certaines infections bactériennes spécifiques.

Les antibiotiques peuvent être nocifs

• Utiliser trop souvent des antibiotiques rend les bactéries résistantes, et donc bien plus difficiles à éliminer. Certaines maladies mortelles sont déjà résistantes à différents antibiotiques, et bientôt il ne sera plus possible d’en développer de nouveaux types encore plus efficaces. La meilleure manière de combattre ce problème est de ne prescrire des antibiotiques que quand c’est vraiment nécessaire.

• Si vous avez pris des antibiotiques, il est possible que les bactéries qui y résistent restent dans le corps et soient transmises à d’autres personnes.

• La prise d’antibiotiques diminue aussi votre résistance naturelle à l’infection en tuant les « bonnes » bactéries qui maintiennent les bactéries nuisibles sous contrôle dans votre gorge.

• La prise d’antibiotiques peut avoir des effets secondaires désagréables (tels que la diarrhée, une éruption cutanée, une sensation de malaise) et, dans de rares cas, des effets secondaires très graves.


publié le : 08/02/2018 , mis à jour le 08/02/2018

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaçtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci