Un enfant saigne du nez : comment réagir ?

Dernière mise à jour: mars 2018 | 7513 visites
bloedsneus-170_400_09.jpg

news Le saignement de nez chez l’enfant est souvent bénin et la compression suffit généralement. Dans certaines situations, d’autres solutions doivent être envisagées.

Le nez qui saigne est fréquent chez l’enfant de plus de 2 ans. Parmi les causes possibles, on pense à l’introduction d’un doigt dans une narine, à la présence d’un corps étranger dans les voies nasales, à un traumatisme (choc…), à une inflammation (allergie, infection), au temps froid, aux polluants atmosphériques, ou à certains médicaments (aspirine).

Que faire ? Une compression prolongée, avec un ou deux doigts posés sur l’aile du nez du côté du saignement, suffit en général pour stopper la petite hémorragie nasale, indique la revue médicale Prescrire. En cas de reprise du saignement, une nouvelle compression est indiquée.

Si le saignement persiste, la mise en place d’une mèche assure une compression durable. Bien entendu, si le saignement a été causé par un traumatisme important au nez, ou qu’on soupçonne une association avec un choc à la tête, il est indispensable de consulter un médecin (urgences).

Pour limiter les récidives, il faut demander à l’enfant de ne pas mettre son doigt dans le nez et de ne pas se moucher trop fort. Si les récidives sont fréquentes, une cautérisation (chimique, électrique ou au laser), réalisée en milieu spécialisé, constitue une option.

Voir aussi l'article : Que faire quand on saigne du nez ?


publié le : 01/04/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci