Santé mentale : le test des verbes

Dernière mise à jour: mai 2018 | 4972 visites
tek-hoofd-hers-alt-170-400_02.jpeg

news La fluidité verbale est reconnue comme un indicateur important des capacités cognitives : un test sur les verbes fournit des informations précieuses.

L’évaluation de la déficience cognitive repose notamment sur la fluidité verbale, ou plus exactement la fluence verbale, c’est-à-dire la facilité à énoncer un maximum de mots d’une catégorie donnée (fruits, légumes, sports, animaux…) en un laps de temps déterminé. Ceci fait appel aux fonctions exécutives (formulation et planification d’une tâche) et à la mémoire sémantique (stockage des connaissances). En principe, un patient avec un déficit cognitif énoncera moins, voire beaucoup moins, de noms d’animaux de la ferme (par exemple) qu’une personne sans trouble de ce type.

Une équipe espagnole (Institut catalan des neurosciences appliquées) s’est penché sur un test spécifique de fluence, celui des verbes. Principe : énoncer un maximum de verbes en un temps limité à propos d'une action donnée. Exemple : « Que font les gens le matin ? ». Des travaux ont montré que cette capacité faisait appel à des structures cérébrales spécifiques, particulièrement intéressantes dans l’évaluation du déficit cognitif.

Les chercheurs ont conduit ce test sur un groupe de quelque 2000 personnes, la moitié étant exemptes de déficit cognitif, alors que les autres présentaient soit une déficience cognitive soit une démence (de type Alzheimer), dans les deux cas légères. Une batterie de tests neuropsychologiques a complété le test des verbes. Le résultat montre qu’une détérioration des performances au test de verbes est associée de manière « significative » au risque d’évolution vers une déficience cognitive légère, et d’une déficience cognitive légère vers la démence. Une forte accélération de la dégradation verbale annonce un passage plus rapide vers la déficience cognitive légère, mais ne semble pas augmenter le rythme d’évolution vers la démence.

Les auteurs en déduisent que le test des verbes constitue un outil utile pour établir ou préciser un diagnostic de déficience cognitive, d’autant qu’il peut intervenir à un stade précoce, soit auprès de personnes sans trouble cognitif apparent, soit en situation de déficit cognitif léger.

Source: Journal of Alzheimer’s Disease (www.j-alz.com)
publié le : 05/05/2018 , mis à jour le 04/05/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci