Stress : s’en servir pour mieux rebondir

Dernière mise à jour: mai 2018 | 730 visites
123-man-bureaau-comp-stress-06-16.jpg

dossier Dans la savane, l’antilope, qui vient de repérer la présence menaçante d’un lion, démarre au quart de tour et s’élance dans un galop effréné, le félin à ses trousses. Le stress de l’antilope affolée est à son comble et se communique au reste du troupeau qui s’enfuit de tous côtés. Ce n’est que lorsque l’antilope astucieuse parvient à lui échapper que le calme revient instantanément dans la savane. Comme s’il ne s’était rien passé.

« Nous fonctionnons de la même façon », explique Patrick Collignon, coach, conférencier et auteur de « Merci mon stress ! ». « Notre cerveau a cette même capacité de réagir quand quelque chose arrive. Le stress est instinctif, il existe depuis toujours, il nous permet, comme on le voit dans l’exemple de l’antilope, d’être plus rapide et plus fort. Il assure ainsi notre survie… sauf que lorsque celle-ci n’est pas en danger – ce qui est le plus souvent le cas aujourd’hui – le stress est alors rarement productif. Bien sûr, s’il s’agit de piquer un sprint pour attraper son train et qu’on y parvient, c’est pareil : la petite poussée d’adrénaline a fait son effet et le stress retombe immédiatement. »

► Pour lire la suite de l'article sur le site du Soir Mag : cliquez ici.


publié le : 03/05/2018 , mis à jour le 02/05/2018

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaçtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci