Accouchement dans l’eau : un risque pour le bébé ?

Dernière mise à jour: mai 2018 | 18762 visites
123-pasgeb-beval-170_12.jpg

news Par rapport à un accouchement conventionnel, la mise au monde dans l’eau présente-t-elle un danger pour l’enfant ?

Ce mode d’accouchement semble présenter un effet apaisant pour la femme et un caractère moins traumatisant pour le bébé. L’immersion dans l’eau pendant la première partie du travail est connue pour apaiser la douleur, et elle est considérée comme sûre pendant la phase de dilatation, rappelle le Journal international de médecine (JIM).

Concernant l’accouchement proprement dit, une équipe américaine (université Emory) a croisé les résultats d’une trentaine d’études sur le sujet, concernant au total quelque 30.000 accouchements, dont la moitié se sont déroulés dans l’eau (en milieu hospitalier). Il faut noter que ces travaux n’ont inclus que des grossesses à faible risque.

Que constate-t-on ?

Le score Apgar (vitalité du nouveau-né) à 5 minutes est similaire entre l’accouchement dans l’eau et l’accouchement conventionnel.

• Le mode d’accouchement n’a pas d’impact sur le risque de dystocie des épaules (grosse difficulté, voire impossibilité d’engagement des épaules après la sortie de la tête) ou de nécessité de recourir à une réanimation néonatale.

• Pas d’effet non plus sur le risque d’infection, d’admission en soins intensifs ou de décès du bébé.

• L’accouchement dans l’eau semble présenter un avantage par rapport au risque d’hypothermie et de détresse respiratoire.

« Cette nouvelle méta-analyse confirme les résultats de deux autres, publiées en 2015 et 2016 », poursuit le JIM. « La naissance dans l’eau apparaît sans risque pour le nouveau-né. Pour autant, les effets à long terme ne sont pas connus ».

Source: Midwifery (www.midwiferyjournal.com)
publié le : 26/05/2018 , mis à jour le 25/05/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci