Savez-vous quoi faire en cas d'accident nucléaire ?

Dernière mise à jour: juin 2018 | 1006 visites
123-straling-nucleair-ongeval-03-18.jpg

conseil Une campagne d'information sur les risques nucléaires a été lancée récemment en Belgique. Son but est d'expliquer ce que le risque nucléaire implique, quelles mesures sont prises pour y faire face, comment chaque citoyen peut se préparer et comment il devrait réagir en cas d'accident nucléaire.

En Belgique, il existe cinq sites nucléaires : les centrales nucléaires de Doel et Tihange, le Centre d'étude de l'énergie nucléaire (SCK.CEN) de Mol, BelgoProcess à Dessel et l’Institut national des radioéléments (IRE) de Fleurus. On trouve aussi deux centrales nucléaires à moins de 20 kilomètres de nos frontières, à Borssele (Pays-Bas) et à Chooz (France).

En dépit des systèmes de sécurité très développés, un accident dans une installation nucléaire ou lors du transport de matériel nucléaire n'est jamais complètement exclu.

Dans le cas d'une alerte nucléaire, un plan d'urgence du gouvernement entre en vigueur immédiatement. Mais vous pouvez déjà faire beaucoup pour vous protéger contre la contamination radioactive, et agir vite en cas d’alerte. Plus vite vous réagissez, moins vous risquez d’être sérieusement touché.

Que devriez-vous faire?

Élaborez votre plan d'urgence personnalisé

Élaborez un plan d'urgence pour vous et votre famille sur
www.monplandurgence.be/fr.

Inscrivez-vous sur BE-Alert.be

BE-Alert (www.BE-Alert.be) est un système d'alarme que le gouvernement peut utiliser pour vous alerter en cas d'urgence. Jusqu'à présent, les informations sur une situation d'urgence étaient diffusées dans les médias, via les services d'urgence présents sur les lieux ou via les sirènes. Grâce à BE-Alert, vous recevrez des informations par SMS, par message vocal (ligne téléphonique fixe) ou par e-mail. L'inscription et les messages reçus sont gratuits.

S’abriter : la meilleure protection

En cas d'urgence nucléaire, s'abriter est la meilleure façon de se protéger des irradiations et de la contamination.

• Restez à l'intérieur ou entrez dans le bâtiment le plus proche. Ne sortez pas avant d'en avoir reçu l'autorisation.

• Fermez les fenêtres et les portes, et éteignez tous les systèmes de ventilation, de chauffage et de climatisation. Restez de préférence dans une pièce centrale, au rez-de-chaussée. Les murs et les plafonds offrent une meilleure protection que les fenêtres. Bouchez l'approvisionnement en air extérieur de votre cheminée.

• Écoutez les recommandations du gouvernement. Informez-vous sur les mesures correctes via la radio, la télévision, les sites web officiels et les médias sociaux.

• Évitez les appels téléphoniques inutiles. La saturation du réseau peut perturber les secours.

• Laissez vos enfants à l'école. On leur y fera suivre les mêmes recommandations.

• Faites rentrer vos animaux domestiques.

En voiture

• Si vous êtes à proximité de votre domicile, du lieu de travail ou d’un bâtiment public, allez directement à l'intérieur. Suivez les mêmes recommandations que ci-dessus.

• Si vous ne pouvez pas entrer dans un bâtiment, garez votre véhicule dans un endroit sûr ou suivez un itinéraire perpendiculaire à la direction du vent.

• Arrêtez le moteur, fermez les vitres et éteignez la climatisation pour empêcher l'air extérieur de pénétrer dans votre véhicule.

• Écoutez la radio pour suivre les recommandations des autorités.

• Restez où vous êtes jusqu'à ce que les autorités vous donnent la permission de repartir. Tenez compte du trafic (détours, routes fermées...) : suivez les instructions de la police.

Décontaminer

Si vous étiez à l'extérieur lorsqu'un nuage radioactif est passé, vous pouvez réduire la contamination par des particules radioactives par quelques mesures simples.

• Enlevez vos vêtements et mettez-les dans un sac en plastique. Laissez le sac à l'extérieur.

• Prenez une douche et lavez-vous avec du savon.

• Mettez des vêtements propres.

• Buvez suffisamment.

Le gouvernement pourrait mettre en place un centre d'accueil où vous pourrez aller vous faire décontaminer et subir des examens médicaux.

Les comprimés d'iode

En cas d'accident nucléaire, de l'iode radioactif peut être libéré. En saturant votre thyroïde avec de l'iode non radioactif (stable), vous l’empêchez de capter l’iode radioactif. Vous pouvez demander ces comprimés à la pharmacie. Ils sont gratuits.

La prise de comprimés d'iode après un accident nucléaire n’est pas toujours utile. Ils n'offrent pas de protection contre d'autres substances radioactives absorbées par le corps. La meilleure façon de vous en protéger est de vous abriter très vite.

Ne prenez les comprimés d’iode que lorsque le gouvernement le recommande.

Plus vous êtes jeune, plus il est important de vous protéger contre les effets négatifs de l'iode radioactif. Les adultes de plus de 40 ans doivent contacter leur médecin traitant à l'avance pour discuter du bénéfice éventuel d’une prise de comprimés d'iode.

► Pour plus d'infos : cliquez ici.


publié le : 06/06/2018 , mis à jour le 05/06/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci