Somnifères et calmants : 7 conseils pour limiter les risques

Dernière mise à jour: juin 2018 | 737 visites
123-vr-pil--slaappillen-2-03-18.jpg

conseil Les somnifères et les tranquillisants peuvent être utiles pour certaines personnes, mais en complément d'un traitement non médicamenteux, à dose contrôlée et pour une durée limitée.

Afin de s'attaquer aux causes sous-jacentes, une alimentation saine, un bon rythme de sommeil, une activité physique régulière et un soutien spécifique doivent être envisagés simultanément.

Voici sept conseils pour limiter les dangers.

1° - Toujours suivre les indications de votre médecin et ne pas prendre ces médicaments à plus fortes doses ou plus longtemps que prescrit.

2° - Si vous en prenez pendant plus de deux semaines, soyez conscient qu'une accoutumance peut se développer (il en faudra de plus en plus pour le même effet) ou même une dépendance.

3° - N’en prenez pas tous les jours, car alors leur effet baissera rapidement. Ne prenez des somnifères qu’une fois ou deux fois par semaine.

4° - Ne mélangez pas les somnifères et les tranquillisants avec de l'alcool ou de la drogue.

5° - Si vous éprouvez des difficultés à arrêter, consultez un médecin. Il vous guidera pour vous désaccoutumer graduellement.

6° - Si vous réduisez trop brusquement la dose ou si vous arrêtez complètement, des symptômes de sevrage peuvent survenir : insomnie, anxiété, irritabilité, douleurs musculaires... Certains de ces symptômes sont similaires à ceux en raison desquels le traitement a été entamé. Pour de nombreuses personnes, c'est la « preuve » qu'elles ont besoin du médicament et elles continuent à le prendre. En renonçant au traitement progressivement, sous la supervision d'un médecin, le risque de ressentir ces symptômes est réduit. Il ne faut jamais arrêter le traitement brutalement ou de sa propre initiative : cela peut être dangereux et difficile à maintenir.

7° - Des règles simples d'hygiène du sommeil peuvent aider à dormir plus facilement d'une manière naturelle.

• Allez toujours vous coucher au même moment et levez-vous à la même heure tous les jours.

• Ne mangez pas trop tard ni en trop grande quantité et évitez l'alcool, le café et le coca en soirée.

• Utilisez votre chambre pour dormir, pas pour regarder la télévision.

• L'exercice physique quotidien (matin ou après-midi) aide également, mais évitez les gros efforts le soir.

Voir aussi l'article : Somnifères et calmants : quels risques ?


publié le : 14/06/2018 , mis à jour le 13/06/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci