Age de la ménopause : le rôle de l'alimentation

Dernière mise à jour: juin 2018 | 4933 visites
123-vr-eten-tuin-gezellig-feets-04-16.jpg

news L’alimentation influence-t-elle l’âge de survenue de la ménopause, certains aliments le retardant, d’autres l’avançant ?

Les résultats de cette étude doivent sans doute être abordés avec prudence : ils établissent une association statistique, et à ce stade, pas une relation de cause à effet. Une équipe britannique (université de Leeds) a analysé des données concernant quelque 14.000 femmes, singulièrement leurs habitudes alimentaires et l’âge de la ménopause. Que constate-t-on ?

Une ménopause plus tardive est observée en cas de régime alimentaire riche en poissons gras et en légumineuses fraîches, ainsi qu’en cas de teneur élevée en vitamine B6 (volaille, foie, banane, chou, tomate, épinard, pomme de terre…) et en zinc (huître, germe de blé, foie de veau, crabe, lentille, bœuf…).

Une ménopause plus précoce est observée en cas de consommation importante de pâtes et de riz raffinés.

A partir de là, les chercheurs indiquent : « Nos résultats suggèrent que certains groupes d’aliments et des nutriments spécifiques sont prédictifs, à titre individuel, de l’âge de la ménopause naturelle ». L’âge de la ménopause, plus ou moins précoce ou tardive, peut avoir des implications en termes de santé pour la femme, et explorer la composante nutritionnelle n’est certainement pas dénué d’intérêt. Cette étude dégage des pistes qui méritent d’être approfondies.

Source: Journal of Epidemiology & Community Health (http://jech.bmj.com)
publié le : 30/06/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci