Cancer de la peau : comment reconnaître les symptômes ?

Dernière mise à jour: juillet 2018 | 3114 visites
123-moedervlek-huidca-melano-06-15.jpg

conseil La cause principale du cancer de la peau est une exposition excessive aux rayons ultraviolets (UV). Il est important de procéder à un examen régulier de la peau et de réagir en cas de signe suspect. Carcinome, mélanome... : comment savoir s'il y a un problème ?

Pour autant qu'il soit détecté tôt, le cancer de la peau réagit bien au traitement, avec des chances élevées de guérison. Le dépistage est donc crucial. Attention : l'absence de douleur ne signifie pas grand-chose, puisqu'un cancer de la peau peut se développer sans faire mal.

Un auto-examen de tout le corps, devant le miroir, est recommandé tous les trois mois, à la recherche de taches suspectes. En cas de facteurs de risque, un examen annuel chez le dermatologue est recommandé.

Qui est plus à risque ?

• les personnes avec une peau claire et/ou sensibles aux coups de soleil

• les personnes qui passent beaucoup de temps au soleil (travail ou loisirs)

• les personnes exposées à un rayonnement solaire intense même pendant des périodes relativement courtes (les vacances, par exemple)

• les personnes qui font du banc solaire

• les personnes qui ont des membres de la famille atteints d'un cancer de la peau

• les moins de 50 ans avec plus de 75 grains de beauté, les plus de 50 ans avec plus de 50 grains de beauté, ou les personnes avec des grains de beauté atypiques

• les personnes qui ont subi une greffe d'organe

Comment et où devriez-vous regarder ?

Vous avez besoin d’un très bon éclairage et d’un grand miroir. Assurez-vous que vous avez prévu un miroir à main et un peigne.

1° - Regardez votre visage, votre nez, vos lèvres, votre bouche, l'avant et l'arrière de vos oreilles. Faites usage des miroirs pour voir correctement.

2° - Vérifiez votre crâne et utilisez un peigne pour séparer vos cheveux. Les hommes chauves doivent bien examiner leur tête. Si nécessaire, demandez à un ami ou à un membre de votre famille, même un enfant, de vous aider.

3° - Vérifiez l'avant et l'arrière de vos bras, en commençant par les aisselles, puis les coudes, les mains, regardez entre vos doigts et observez les ongles.

4° - Ensuite, regardez le cou et la partie supérieure du tronc. Les femmes regarderont aussi sous et entre les seins.

5° - Utilisez un miroir pour examiner le dos et l'arrière du cou.

6° - Vérifiez vos fesses et l'arrière des jambes. Contrôlez entre les orteils et sur la plante des pieds.

7° - Retournez-vous et examinez attentivement vos organes génitaux devant le miroir. Vérifiez l'avant de vos jambes et le haut de vos pieds.

La carcinome basocellulaire

Le carcinome basocellulaire est la forme la plus courante et la moins dangereuse de cancer de la peau. Mais s'il n’est pas traité, ils peut continuer à croître et à détruire les tissus avoisinants. Le traitement consiste en une chirurgie ou des traitements destructifs locaux.

À quoi faire attention ?

• Les carcinomes basocellulaires nodulaires ressemblent à des nodules cutanés avec une surface brillante, souvent au centre.

• D'autres carcinomes basocellulaires plus superficiels ressemblent à des plaques cutanées minces, rouges ou brunes.

Ils peuvent facilement être confondus avec des taches sèches, une kératose actinique, de l'eczéma ou du psoriasis, mais il ne s'améliorent pas avec les crèmes hydratantes ou contenant de la cortisone. Les patients disent souvent qu'il y a une plaie qui ne cicatrise pas.

Où apparaît-il ?

Les carcinomes basocellulaires apparaissent souvent sur les zones de la peau fréquemment exposées. Les carcinomes nodulaires sont plus fréquents sur la tête et le cou, tandis que les autres sont plus fréquents sur le tronc, les bras ou les jambes.

La kératose actinique

Une kératose actinique est un type commun de lésion cutanée. Les kératoses actiniques sont considérées comme pré-cancéreuses. Elles devraient être traitées préventivement afin qu'elles ne se transforment pas en un carcinome épidermoïde.

Les lésions isolées sont souvent congelées avec de l'azote liquide pour détruire les cellules anormales. S'il y a plusieurs lésions, on peut recourir à un traitement qui augmente la réponse immunitaire locale, rend les cellules cancéreuses sensibles à la lumière ou agit comme une chimiothérapie.

À quoi faire attention ?

Les kératoses actiniques sont des lésions cutanées superficielles qui peuvent apparaître isolément ou sur des zones plus étendues. Elles ressemblent à des petites taches rouges ou brunes, parfois avec une surface squameuse ou des structures cornées. Elles sont rugueuses / râpeuses.

Où apparaît-elle ?

Les kératoses actiniques sont localisées dans des endroits exposés au soleil depuis de nombreuses années. Les endroits typiques sont le visage, la poitrine, le dos, les oreilles et le cuir chevelu.

Le carcinome spinocellulaire ou épidermoïde

Le carcinome épidermoïde est la deuxième forme la plus courante de cancer de la peau. Si un carcinome épidermoïde est détecté tôt, il est facilement traitable. S'il n'est pas traité, il peut pénétrer dans les couches plus profondes de la peau et causer des dommages permanents. Dans de rares cas, le carcinome épidermoïde se propage aux ganglions lymphatiques et d'autres organes et peut être mortel. Un traitement chirurgical est donc recommandé.

À quoi faire attention ?

Les carcinomes épidermoïdes proviennent souvent des kératoses actiniques. Ils ressemblent à une bosse surélevée avec une surface qui se desquame, ou comme des taches rouges sur la peau. Ils grandissent relativement vite et ils peuvent devenir humides. Ils sont souvent perçus comme des verrues.

Où apparaît-il ?

Les carcinomes spinocellulaires peuvent se produire partout sur la peau, mais aussi sur les muqueuses (bouche et organes génitaux). Mais la plupart apparaissent sur des zones de la peau fréquemment exposées au soleil, comme le visage, le cuir chevelu, les oreilles, les lèvres et les membres. La plupart se produisent dans les endroits qui sont les plus endommagés par le soleil, comme les rides et les zones où la peau est relâchée.

Le mélanome malin

Le mélanome est la forme de cancer de la peau la moins courante, mais la plus dangereuse. Les mélanomes peuvent se développer rapidement et se propager très vite aux organes internes. C'est pourquoi un traitement immédiat est nécessaire.

À quoi faire attention ?

Les mélanomes ressemblent à des taches de couleur sombre, avec un bord irrégulier ou des couleurs différentes au fil du temps, ou à des nodules roses ou rouges à croissance rapide. Les mélanomes ne sont pas faciles à reconnaître à première vue, car ils ressemblent souvent à des grains de beauté.

La méthode ABCDE est un bon moyen pour identifier les mélanomes.

• La tache est-elle Asymétrique ?
• Y a-t-il un Bord irrégulier ?
• Y a-t-il un changement de Couleur ? Ou des couleurs différentes en un seul endroit ?
• Le Diamètre est-il supérieur à 6 mm ?
• Y a-t-il une Évolution de la taille ou de la forme au cours du temps ?

Toutes les taches de pigmentation sont plus ou moins semblables (la même forme et la même couleur). Si une nouvelle tache apparaît différente des autres, cela peut être suspect.
C'est ce que l'on appelle le « vilain petit canard ».

Des symptômes tels que les démangeaisons ou les saignements d'une tache sont un signe très suspect de mélanome malin.

L'apparition d'une nouvelle tache sur une peau précédemment intacte chez un personne de plus de 40 ans est également un signe suspect, et elle devrait être examinée par un dermatologue.

Où apparaît-il ?

Les mélanomes peuvent apparaître n'importe où sur le corps, mais ils sont généralement situés sur la poitrine et les jambes. Ils peuvent se développer sur une peau précédemment non affectée, mais dans 30% des cas, ils se développent sur les taches de pigmentation existantes.

Les autres types de cancer de la peau

• Le sarcome de Kaposi. Il se développe dans les vaisseaux sanguins de la peau et il ressemble à des taches rouge-pourpre ou il se manifeste par une élévation de zones de la peau exposées au soleil.

• Le carcinome à cellules de Merkel. Il conduit à la croissance de globules brillants durs sur la peau exposée au soleil.

• Le carcinome de la glande sébacée. Un cancer agressif constitué de bosses dures et indolores, habituellement sur les paupières.

Que faire si vous détectez quelque chose de suspect ?

Si vous voyez une tache suspecte, vous devriez la faire vérifier dès que possible par votre médecin traitant, ou de préférence par un dermatologue. Si le traitement est retardé, la situation peut se détériorer et, dans certains cas, entraîner de graves complications, voire la mort.


publié le : 04/07/2018 , mis à jour le 03/07/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci