Risque cardiaque : où en est votre érection ?

Dernière mise à jour: août 2018 | 7420 visites
123-hart-bloed-9-20.jpg

news Le lien entre le risque d’accident cardiovasculaire et la fonction érectile est connu : des nouvelles données soulignent combien un trouble de l’érection doit être pris très au sérieux.

La maladie cardiovasculaire et la dysfonction érectile partagent des mécanismes similaires, ainsi que des facteurs de risque communs : tabac, hypertension, cholestérol, diabète… On sait de longue date qu’un problème d’érection doit être envisagé comme le signal d’alarme possible de la progression d’une menace cardiovasculaire. Une équipe américaine (université Johns Hopkins) a suivi pendant quatre ans un groupe de seniors représentatifs de cette population.

Résultat : 6% des hommes présentant une dysfonction érectile ont subi un événement cérébro ou cardiovasculaire, mortel ou non, de type infarctus du myocarde, arrêt cardiaque ou accident vasculaire cérébral (AVC), alors que la proportion avoisine les 3% parmi ceux sans dysfonction érectile. Celle-ci est donc associée à un risque multiplié par deux de souffrir d’un accident cardiovasculaire grave, et ceci en tenant compte évidemment des facteurs de risque classiques.

Il est donc important que les médecins intègrent la dysfonction érectile dans l’évaluation de la menace cardiovasculaire. Mais aussi que les hommes qui présentent ce trouble en parlent à un praticien, afin de développer ensemble une stratégie énergique visant à maîtriser le risque cardiovasculaire global.

Source: Circulation (www.ahajournals.org/journal)
publié le : 13/08/2018 , mis à jour le 12/08/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci