Huile et graisse de coco : vraiment saines ?

Dernière mise à jour: août 2018 | 1845 visites
123-kokosolie-05-18.jpg

conseil L'huile et la graisse de noix de coco sont-elles vraiment saines, en particulier pour la cuisson au four ? Bien des affirmations ne sont pas prouvées, alors que ces aliments présentent une série d'inconvénients.

L'huile de coco est extraite de la chair par pressage ou par extraction. La graisse de noix de coco peut être utilisée lors de la préparation et de la friture des plats. Elle est utilisée comme le beurre. En outre, c'est un ingrédient commun de la crème à café. On en trouve aussi dans des produits de boulangerie, le chocolat et dans de nombreux plats orientaux. Le lait de coco est de l'eau de coco mélangée avec de la chair de noix de coco. Il contient beaucoup de calories et de graisses saturées.

Quels bienfaits ?

L'huile de coco (et la graisse) désinfecterait, renforcerait le système immunitaire et aiderait à prévenir les infections. Elle diminuerait le taux de cholestérol et protégerait contre les maladies cardiovasculaires. Elle accélérerait le métabolisme et les graisses brûleraient plus rapidement. Elle éliminerait les symptômes intestinaux et aurait un effet stimulant sur le fonctionnement de la glande thyroïde. Selon certaines affirmations, elle serait même utile pour prévenir ou guérir le cancer, le diabète et la maladie d'Alzheimer.

Il n'existe cependant aucune preuve convaincante de tout cela.

Les graisses saturées

Contrairement aux autres graisses végétales, la graisse de noix de coco contient principalement des graisses saturées, à l'instar des graisses animales. Elle en contient même plus de 85%, davantage que tous les types de graisse et d'huile. Les graisses saturées ne sont pas bonnes pour la santé. Elles augmentent le taux de cholestérol et donc le risque de maladie cardiovasculaire.

Environ la moitié des graisses saturées de l'huile de noix de coco est constituée d'acide laurique. C'est un acide gras saturé à chaîne moyenne. Les partisans de l'huile (et de la graisse) de noix de coco indiquent que l'acide laurique est bon pour la santé parce que sa digestion serait différente par rapport à d'autres graisses saturées. Mais il n'y a pas suffisamment de preuves scientifiques de ces effets prétendument positifs.

Au contraire, selon plusieurs études, l'acide laurique est l'acide gras des graisses saturées qui provoque la plus forte augmentation de cholestérol. Comme le « bon » cholestérol (HDL) augmente également, cet effet est partiellement neutralisé. Mais l'huile de noix de coco donne des résultats médiocres par rapport aux autres huiles végétales en termes d'effet sur le taux de cholestérol dans le sang.

Le fait que l'huile de noix de coco serait meilleure que les graisses saturées animales n'est également pas démontré.

Les acides gras saturés, comme l'acide laurique, ont également un effet négatif sur le processus thrombotique. Les aliments avec des graisses insaturées ont un effet beaucoup plus favorable pour l'organisme, et ils sont donc préférables.

L'huile et la graisse de noix de coco, contrairement aux autres huiles et graisses, contiennent des quantités minimes de vitamine E et de vitamine K.

Alors ?

Intégrer de temps en temps de l'huile de noix de coco dans son alimentation ne peut pas faire de mal. Comme l'huile d'olive, elle résiste plutôt bien à la chaleur. Mais on lui préférera l'huile de tournesol, l'huile de colza et l'huile d'olive, qui contiennent en particulier des acides gras insaturés dont il a été démontré qu'ils ont un effet bénéfique sur le taux de cholestérol dans le sang.


publié le : 15/08/2018 , mis à jour le 14/08/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci