Fièvre jaune : l'importance cruciale du vaccin

Dernière mise à jour: août 2018 | 2832 visites
vaccin-flac-170_400_12.jpg

news La vaccination contre la fièvre jaune est indispensable (voire obligatoire) si l’on se rend dans une zone endémique. Et le vaccin constitue la seule protection réellement efficace.

La fièvre jaune est causée par le virus Amaril, transmis par piqûre de moustique. Les régions les plus à risque sont localisées dans les zones intertropicales d’Afrique sub-saharienne (surtout), ainsi que d’Amérique centrale et du sud. La gravité de l’infection est très variable, rappelle la revue médicale Prescrire. La majorité des patients guérissent sans séquelle et conservent une immunité durable. Mais attention : chez environ 15% des personnes infectées, et après une amélioration passagère, la maladie évolue vers une forme grave, avec ictère (jaunisse), hémorragies et insuffisance rénale. Elle est alors mortelle chez un patient sur deux.

On ne connaît pas de traitement curatif de la fièvre jaune, à l’origine de plusieurs dizaines de milliers de décès chaque année. La vaccination est la principale mesure de protection individuelle (avec la prévention contre les piqûres de moustique). Le vaccin est produit à partir d’un virus vivant atténué. Administré en dose unique (sauf exceptions : parfois un rappel est nécessaire), il confère une immunité à vie dans plus de 95% des cas.

La vaccination expose à des effets indésirables, le plus souvent bénins. Elle peut néanmoins être à l’origine d’une réaction anaphylactique, notamment chez les personnes allergiques à l’œuf ou à la gélatine, qui entrent dans la composition du vaccin. Très rarement, on observe des troubles neurologiques ou une dissémination du virus vaccinal. Le vaccin est recommandé - voire obligatoire lorsqu’on se rend dans certains pays - pour toute personne âgée de plus de 9 mois qui compte séjourner dans une zone endémique. En Belgique et en France, la vaccination n’est réalisée que dans des centres habilités (travel clinic).

► Pour en savoir plus sur la vaccination (un rappel est-il nécessaire ?) et pour connaître les zones à risque : cliquez ici (Institut de médecine tropicale).


publié le : 29/08/2018 , mis à jour le 28/08/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci