Que faut-il savoir sur l'encéphalite à tiques ?

Dernière mise à jour: août 2018 | 968 visites
123-teek-groen-blad-08-16.jpg

conseil L'encéphalite à tiques est une forme d'inflammation du cerveau causée par un virus transmis par une tique infectée. La maladie est surtout présente dans les pays d'Europe nordique, centrale et orientale. La vaccination est recommandée pour les personnes qui s'y rendent et qui comptent séjourner dans des zones boisées.

Le virus (un arbovirus de la famille des Flaviviridae) sévit dans les régions boisées de pays comme le Danemark, la Suède, la Norvège, l'Allemagne, l'Albanie, la Suisse, la Lettonie, la Lituanie, l'Autriche, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie... Aux Pays-Bas, quelques personnes ont été infectées récemment. Aucune infection n'a encore été détectée en Belgique.

Quelle est l’ampleur du risque ?

Le risque d'infection est relativement limité. Il est plus élevé à la campagne et en forêt, et donc pour les marcheurs, les randonneurs (à vélo ou à pied), les campeurs...

Le risque est saisonnier, avec un pic d'avril à octobre.

Que faire ?

• Portez un pantalon long avec le bas dans les chaussettes, des chaussures hautes...

• Utilisez un insectifuge sur la peau, même si cela ne protège que l'endroit où le produit est appliqué, et si l'efficacité et la durée sont limitées.

Les insectifuges IR 3535 à base d’icaridine ou d’extrait de citriodiol d'huile d'eucalyptus fonctionnent mieux que le DEET.

Il existe des produits à appliquer sur les vêtements.

• Après avoir marché en forêt, il est recommandé de s'inspecter systématiquement, en particulier dans les grands plis et dans les zones poilues (au moins deux fois par jour si vous campez dans une zone à risque).

• Retirez la tique dès que possible. La méthode la plus efficace et la plus sûre est de l'attraper le plus près possible de la peau, avec une pince à épiler avec une pointe pointue et de préférence pas avec les doigts nus (utilisez des gants ou une autre protection !). Comme le virus est présent dans les glandes salivaires de la tique, l'infection peut être transmise dès le moment où la tique s'est installée sur la peau pour aspirer le sang.

• Si vous ressentez des symptômes grippaux peu après une morsure, consultez un médecin.

Quand la vaccination est-elle nécessaire ?

La vaccination est recommandée en cas d'activités de plein air (randonnée, trekking, camping...) dans une zone à risque. Elle est possible à partir de l'âge de 1 an. Informez-vous auprès de votre médecin.

Le schéma complet de vaccination consiste en trois injections avec un intervalle de 1 à 3 mois entre les 2 premières injections ; la troisième suivra après 5 à 12 mois. Vous devez recevoir au moins 2 doses avant de vous rendre dans une zone à risque. Il existe un calendrier de vaccination accéléré avec deux injections le jour 1 et le jour 14 pour ceux qui doivent partir vite.

Chaque vaccination coûte 39 euros, sans remboursement par l'assurance maladie. Demandez à votre mutualité si elle prévoit une intervention dans le cadre de l'assurance complémentaire.


publié le : 17/08/2018 , mis à jour le 16/08/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci