Maladie de Verneuil : que pouvez-vous faire ?

Dernière mise à jour: août 2018 | 2148 visites
hidradenitisokselmild1.jpg

conseil L'hidradénite suppurée, ou hidrosadénite, ou maladie de Verneuil, est une maladie chronique de la peau qui provoque l’inflammation des follicules pileux. Les inflammations douloureuses se produisent principalement aux aisselles et à l'aine, mais elles peuvent être localisées à d'autres endroits, tels que la fente anale et la région pubienne, sous ou entre les seins, derrière les oreilles ou dans le cou. Les inflammations reviennent toujours.

Une guérison définitive n'est actuellement pas possible. Mais un certain nombre de mesures relativement simples peuvent prévenir ou atténuer l'inflammation.

  1. Éviter l'irritation des lésions

    • Ne touchez pas l'endroit inflammé (ne le compressez pas et ne le grattez pas).

    • Portez des vêtements larges et aérés, qui ne sont pas serrés et qui ne provoquent pas de frottements. Les vêtements qui sont trop serrés et les bandes élastiques abrasives des sous-vêtements peuvent endommager les follicules pileux.

    • Pour le soutien-gorge, les bretelles, la dentelle et les tissus synthétiques ne sont pas recommandés. Au lieu de cela, il est préférable de porter un soutien-gorge de sport en coton ou un haut de sport en coton.

    • N'utilisez pas d'adoucissant, ou alors une formule hypoallergénique. Lavez vos nouveaux vêtements avant de les porter.
  2. Respecter une bonne hygiène

    L'hidradénite suppurée n'est pas causée par une hygiène inadéquate., mais il est possible que la maladie puisse être aggravée par des bactéries.

    • Lavez-vous les mains régulièrement avec du savon et séchez-les soigneusement ensuite.

    • Lavez votre corps, en particulier les aisselles et l'aine, une fois par jour avec de l'eau tiède et du savon puis séchez bien.

    • Utilisez un savon bactéricide. Il peut réduire la quantité de bactéries sur la peau et ainsi apporter une petite contribution à la prévention de nouvelles inflammations. Les abcès existants et les inflammations plus profondes n'y réagiront pas.

    • Utilisez un pansement absorbant sur les lésions. Discutez-en avec votre médecin (dermatologue).

    • Coupez vos ongles courts.

    • Changez de sous-vêtements (si possible en coton) tous les jours.

    • Il n'y a aucun lien entre l'utilisation du déodorant et l'hidradénite. Utilisez de préférence un déodorant sans alcool. Les sprays sont plus hygiéniques que les rollers et les sticks. Si vous avez une inflammation ou si vous voulez exclure le risque d'irritation, le déodorant peut être pulvérisé sur les vêtements.
  3. Attention au rasage et à l'épilation

    Parfois, il est conseillé de ne plus se raser les aisselles ou l'aine. Cependant, il n'y a pas de lien clair entre le rasage et l'hidradénite. Chez certains patients, il y a plus d'infections après le rasage. Si c'est le cas, le rasage est déconseillé. Parfois, il y a moins d'irritation avec l'épilation avec un rasoir. Il est cependant préférable d'éviter l'épilation, car cela peut irriter la peau.

    Discutez avec votre dermatologue des possibilités d'épilation au laser des zones non affectées.
  4. Arrêter de fumer

    Le tabagisme est un facteur de risque important. En raison du tabagisme, les canaux de drainage des follicules pileux et des glandes sébacées se bouchent (visibles sous forme de points noirs dans la peau). L'arrêt du tabac réduit la gravité des lésions et aide à prévenir de nouvelles blessures.
  5. Surveiller son poids

    Le surpoids est un facteur de risque important. Plus de la moitié des patients atteints d'hidradénite suppurée sont en excès de poids. L'inflammation revient aussi plus rapidement chez les personnes en surpoids. La recherche montre qu'un tiers des patients ne souffrent plus de leurs symptômes après avoir perdu 15% de leur poids corporel.


publié le : 22/08/2018 , mis à jour le 22/08/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci