Incontinence urinaire : que pouvez-vous faire vous-même ?

Dernière mise à jour: septembre 2018 | 1289 visites
logo-UI-incontin-ok.jpg

conseil L'incontinence urinaire peut être gérée par soi-même, du moins partiellement. Avec quelques mesures simples, il est possible de prévenir ou de réduire les pertes d'urine. Voici une série de conseils qui devraient améliorer le bien-être des personnes dans cette situation.

• Il ne faut pas se précipiter vers les toilettes au moindre signe d'alerte. Essayer de se retenir n'est pas nocif et cela exerce la capacité de rétention de la vessie. Il faut donc aller aux toilettes à intervalles réguliers, environ toutes les 3 à 4 heures, donc six à huit fois par jour. Mais évidemment, ne tardez pas si vous ressentez vraiment de la pression.

• Prenez le temps de vider complètement votre vessie. N'interrompez jamais la miction. Pour certains hommes, la miction fonctionnera mieux debout, d’autres seront mieux assis. Testez.

• Détendez les muscles du plancher pelvien et laissez couler l'urine sans contracter les muscles abdominaux.

Tous les jours, à tout moment, imaginez que vous urinez et que vous devez soudainement arrêter le flux. Les muscles qui sont alors resserrés sont les muscles du plancher pelvien. Vous pouvez les renforcer en les serrant - environ 10 secondes - et en vous détendant à nouveau. Vous pouvez le faire pendant que vous êtes assis, couché ou debout. Si vous le faites souvent, les muscles deviennent plus forts. Il n'est pas recommandé de faire cet exercice en urinant.

• Le pipi stop (arrêter d’uriner au milieu de la miction) peut perturber le fonctionnement du muscle de la vessie, avec un risque accru d’infection.

• Assurez-vous de boire suffisamment (1 l à 1,5 l par jour). Les personnes souffrant d’incontinence ont souvent tendance à moins boire.

Si vous buvez moins, votre urine peut devenir plus concentrée, ce qui peut causer une infection. Si vous souffrez d’incontinence la nuit, vous devriez éviter de boire peu de temps avant de vous coucher, tout en continuant à boire suffisamment pendant la journée.

• Évitez les boissons gazeuses, qui peuvent irriter la vessie. Même chose pour les agrumes. L’alcool et le café (y compris les boissons énergisantes) ne provoquent pas d’incontinence, mais votre vessie sera plus vite pleine.

• Prévenez la constipation : elle peut aggraver l'incontinence.

• Arrêtez de fumer. Bien que fumer ne provoque pas d'incontinence, le tabagisme peut aggraver le problème. Par exemple, la « toux du fumeur » peut exercer beaucoup de pression sur la vessie.

• Une activité physique modérée régulière peut avoir un effet protecteur contre l'aggravation des symptômes.

• Si vous êtes en surpoids, essayez de maigrir. La perte de poids réduit la pression sur la vessie et les muscles du plancher pelvien.

• Parlez-en à un médecin. Les études montrent que la plupart des personnes souffrant d’incontinence ne consultent pas. Pourtant, dans la plupart des cas, la perte d'urine peut être traitée efficacement.


publié le : 16/09/2018 , mis à jour le 15/09/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci