Pourquoi les femmes enceintes attirent-elles les moustiques ?

Dernière mise à jour: septembre 2018 | 2613 visites
mug-anopheles-malar-170_400_10.jpg

conseil Des études ont montré que les femmes enceintes souffrent deux fois plus de piqûres de moustiques que celles qui ne le sont pas. Comment expliquer cela ?

Il y a plusieurs raisons : les femmes enceintes transpirent davantage, leur température corporelle augmente, leur odeur corporelle change et elles exhalent plus de dioxyde de carbone.

En France et en Belgique, et plus globalement dans les pays occidentaux, les moustiques sont heureusement inoffensifs, encore que désagréables. Mais dans certaines régions du monde, ils peuvent transmettre des maladies sévères : le paludisme, la dengue, le chikungunya, la fièvre jaune, l’encéphalite japonaise ou le zika. Ce sont des infections qui peuvent être (très) dangereuses pour la femme enceinte et l'enfant à naître.

Quels produits pendant la grossesse ?

DEET. L'utilisation d'un répulsif à base de DEET pendant une période limitée peut être envisagée, aucun effet secondaire pendant la grossesse n'ayant été rapporté (mais les effets lors d'une utilisation prolongée ne sont pas connus). Il est toutefois recommandé d'utiliser le DEET à une concentration de 20 à 30% maximum pendant la grossesse.

IR3535 et icaridine. Ils peuvent être utilisés pendant la grossesse. Il est recommandé de rincer la peau lorsque la protection n'est plus nécessaire (comme le soir à l'intérieur).

Citriodiol. Il ne doit pas être utilisé pendant la grossesse.

Les conseils de voyage

Demandez toujours l'avis d'un médecin si vous envisagez de vous rendre dans un pays à (haut) risque d'infection transmise par les moustiques.

• Les femmes enceintes encourent un risque plus élevé de paludisme. Par conséquent, il est conseillé de ne pas voyager dans des zones présentant un risque modéré à élevé de paludisme.

• Pendant la grossesse, il est préférable de ne pas administrer pour la première fois un vaccin contre la fièvre jaune.

• Il est déconseillé de se rendre dans les régions où une épidémie de zika est en cours en raison d’anomalies potentielles chez l’enfant à naître si la femme est infectée pendant sa grossesse.


publié le : 12/09/2018 , mis à jour le 11/09/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci