Auto-érotisme : des haricots dans le pénis

Dernière mise à jour: septembre 2018 | 9393 visites
haricots.jpg

news Un cas inédit est rapporté par la littérature médicale : un jeune homme a introduit des haricots dans son pénis, et ils ont migré vers la vessie.

« L’imagination en matière d’auto-érotisme avec pratiques masturbatoires ne connaît aucune limite », explique Le Monde. En voici un nouvel exemple étonnant, rapporté par une équipe indienne (Mahatma Gandhi Medical College and Hospital). Un homme de 27 ans a introduit des haricots rouges dans son urètre (sortie de l’urine et passage du sperme), qui ont rapidement migré vers la vessie. Il a un peu tardé à consulter, puisqu’il ne s’est présenté aux urgences que trois jours plus tard.

L’échographie et l’examen visuel (fibre optique) confirment la présence de ces corps étrangers flottant dans la vessie, et qui ont gonflé au contact de l’urine. La tentative de les extraire par les voies naturelles avec une pince échoue. Les médecins décident de recourir à la chirurgie, en procédant à une petite incision à hauteur du pubis, et retentent l’extraction à la pince tout en visualisant avec une fibre optique. La manœuvre est compliquée, dans la mesure où les haricots ont complètement ramolli. Patiemment, les fragments finissent par être retirés. Le patient a pu regagner son domicile après quatre jours d’hospitalisation. L’équipe lui conseille de consulter un psychiatre, ce qu’il refuse. Aux dernières nouvelles, il a repris son activité de cuisinier.

Source: Annals of Medicine and Surgery (www.journals.elsevier.com/a) via Le Monde (www.lemonde.fr)
publié le : 24/09/2018 , mis à jour le 23/09/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci